Joconde - catalogue - dictionnaires
Joconde
Portail des collections
des musées de France
logo  catalogue - notice complète
  icone imprimer
Réponse n° 10
Domaine

photographie ; histoire

Dénomination

carte postale

Titre

Affaire Dreyfus 3 : Pas-à-quatre (Titre factice)

Auteur/exécutant

ENZO (dessinateur) ; SOCIETE EDITRICE DE CARTES ILLUSTREES (éditeur)

Lieu création / utilisation

Italie, Turin (lieu de création)

Précision lieu création/utilisation

12 rue Cavour

Période création/exécution

1er quart 20e siècle

Historique

Série 3 sur l'Affaire Dreyfus de la Société éditrice de cartes illustrées

Découverte/collecte/récolte

Collectée par Xavier GRANOUX

Matériaux/techniques

papier (impression)

Description

Carte postale présentée en format paysage présentant au recto une impression colorée. Au verso, les instructions pour l'usage de la carte postale sont imprimées en caractères rouges dactylographiés en trois langues : français, allemand et italien.

Dimensions

H. 9 cm ; l. 14 cm

Inscriptions

titre ; légende ; signature ; nom d'éditeur inscrit ; numéro d'inventaire

Précision inscriptions

Inscription en majuscules rouges au niveau de la mosaïque en partie haute du recto : MERCIER / PATY / BOIDEFFRE / ESTERHAZY ; (Signature manuscrite à l'encre bleu clair au niveau de la mosaïque, dans l'angle supérieur droit au recto) Enzo ; (Inscription en caractères noirs dans l'angle inférieur gauche au recto) PAS-A-QUATRE ; (Inscription en caractères dactylographiés bleus en partie basse à droite au recto) AFFAIRE DREYFUS 3 ; (Inscription en caractères dactylographiés bleus placés verticalement le long du bord droit au recto) SOCIETE EDe CARTES ILLUSTREES - 12 RUE CAVOUR - TURIN ; (Inscription dactylographiée à l'encre rouge au verso) CARTE POSTALE / CORRESPONDENZ - KARTE / CARTOLINA POSTALE ; (Numéro d'inventaire inscrit au crayon graphite dans l'angle inférieur droit au verso) 2014.2.31

Utilisation/destination

correspondance

Précision utilisation/destination

carte postale caricaturale

Sujet représenté

portrait charge (homme ; officier ; Mercier Auguste ; Du Paty de Clam Armand ; Le Mouton de Boisdeffre Raoul ; Walsin Esterhazy Ferdinand ; costume d'apparat ; décoration ; képi ; casque ; auréole ; danse)

Précision sujet représenté

Quatre hommes, en habits militaires, se tiennent par la main ou le bras et sont en train de danser. Au dessus de leurs têtes, une bande horizontale de mozaïque jaune figure des auréoles argentées. Il s'agit des principaux acteurs de la condamnation d'Alfred Dreyfus. Tous les personnages portent des bottes noires, un pantalon rouge à galon noir, une veste noire avec boutons et cols dorés. Les deux personnages de droite, Raoul Le Mouton de Boisdeffre et Ferdinand Walkin Esterhazy portent sur la poitrine la décoration de la Légion d'Honneur dont Boisdeffre était grand commandant. Esterhazy porte une pointe de casque allemand sur sa casquette militaire. Cela fait référence au fait qu'il soit le vrai coupable de l'Affaire Dreyfus, auteur du bordereau qui donnait aux Allemands des renseignements militaires sur les troupes françaises (notes techniques sur le matériel, cartes et plans, notes diverses). Les quatre personnages représentés sont donc, de gauche à droite, le général Auguste Mercier, ministre de la Guerre pendant l'Affaire Dreyfus de décembre 1893 à février 1895 qui a repris la découverte des bordereaux à son compte en faisant rapidement condamner Dreyfus sur la base d'une analyse graphologique. Il voudra à ce moment rétablir la peine de mort pour trahison. Il est représenté avec un visage verdâtre, vu de profil, il porte une petite moustache blanche et une oreille pointue. Ses traits sont creusés et son oeil fermé, le regard traitre. Sa main droite est sur sa hanche et sa jambe droite est tendue devant lui, dans un mouvement de danse. Ensuite, Armand du Paty de Clam a lui aussi le visage de profil, il a l'air joyeux, le crane dégarni de ses cheveux bruns, la moustache remontante et le sourire aux lèvres. Son pas de danse le fait sauter, il tient la main de ses deux voisins. Il est le seul à ne pas avoir de casquette militaire. Du Paty de Clam a effectué l'analyse graphologique des bordereaux saisis par les services du contre-espionnage rapprochant cette écriture inconnue de celle du Capitaine Dreyfus et assurant donc sa condamnation. Ensuite, Raoul Le Mouton de Boisdeffre, ministre des Affaires étrangères pendant l'Affaire Dreyfus était chargé de tisser des liens avec les puissances étrangères, notamment les russes avec lesquels le gouvernement français fera alliance secrètement en 1892. Il prendra plus à coeur son rôle d'ambassadeur que le fonctionnement interne de son service où Dreyfus est condamné d'espionnage à tort. Il est vu de face, les deux pieds au sol, avec une casquette militaire haute et richement décorée de galons de passementerie. Il est assez agé, le visage jovial avec une moustache blanche. Enfin, à la droite de la composition, Ferdinand Walkin Esterhazy est figuré avec ses grandes moustaches droites qu'il coiffe de sa main gauche. Il est pensif, le regard perdu vers le bas. Il s'agit du vrai coupable de l'Affaire dreyfus qui savoure son innocence. Il tient par le bras le ministre Boideffre.

Etat de conservation

Bon ; complet ; 28/10/2014

Lieu de conservation

Suresnes ; musée d'Histoire urbaine et sociale

Musée de France
au sens de la loi n°2002-5 du 4 janvier 2002

Statut juridique

propriété de la commune ; don ; Suresnes ; musée d'Histoire urbaine et sociale

Date acquisition

27/05/2014

Anciennes appartenances

GRANOUX Xavier ; Collection GRANOUX

Numéro d'inventaire

2014.2.31

Rédacteur

Jacqueline de Lizza ; Emeline Trion

Copyright notice

© Suresnes ; musée d'Histoire urbaine et sociale, 2014, © Service des musées de France, 2017

Crédits photographiques

© Emeline Trion

 

Renseignements sur le musée

 

M0418007837

Notices :  

1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   11   12   13   14   15   16   17   18   19   20   21   22   23   24   25   26   27   28   29  

Lots de réponses :  


Requête :   ((Turin) :LIEUX )
Relations :   Synonymes=1, Spécifiques=5, Génériques=0