Joconde - catalogue - dictionnaires
Joconde
Portail des collections
des musées de France
logo  catalogue - notice complète
  icone imprimer
Réponse n° 30
Domaine

céramique

Dénomination

saucière

Titre

Saucière Duplessis

Auteur/exécutant

DUPLESSIS Jean-Claude (modeleur) ; MANUFACTURE DE VINCENNES (fabricant)

Précision auteur/exécutant

MANUFACTURE DE VINCENNES : En 1738, le marquis d'Orry de Fulvi, frère du Contrôleur Général des Finances, entreprit des recherches au château de Vincennes pour fabriquer de la porcelaine; les frères Dubois y travaillèrent, mais sans succès; Gravant prit la direction des opérations et produisit en 1745 une pâte qui donnait à la cuisson une porcelaine tendre remarquable; une compagnie d'actionnaires fut formée en 1745 au nom de Charles Adam et reçut alors de Louis XV un privilège de 20 ans; la manufacture eut pour directeur technique en 1745 le chimiste Jean Hellot; l'orfèvre du roi, Duplessis, ainsi que l'émailleur Mathieu furent chargés de la plastique et de la décoration, Boileau étant nommé directeur; à la mort d'Orry de Fulvi en 1751, la société fut dissoute et une nouvelle compagnie fut formée au nom d'Eloi Brichard, le roi participant pour le quart du capital; le privilège fut confirmé, officialisant l'emploi du chiffre royal comme marque et le titre de "Manufacture royale de porcelaine". Elle fut transportée à Sèvres en 1756

Lieu création / utilisation

France, Ile-de-France, Val-de-Marne, Vincennes (lieu de création)

Période création/exécution

3e quart 18e siècle

Millésime création/exécution

1756 vers

Genèse

objet en rapport

Historique

en rapport avec : Manufacture de Sèvres - inventaire Brongniart ; L'inventaire de janvier 1754 en cite une en couverte prête à passer au feu. Malheureusement, alors que l'auteur est précisément nommé, ce qui est rare, il est très difficile de lui rendre son oeuvre, car plusieurs formes peuvent porter ce nom. D'autre part, l'inventaire Brongniart a enregistré sous ce nom un modèle encore conservé à la manufacture de Sèvres, portant un décor de fleurs et ornements en bas-relief. D'autre part la manufacture possède également un dessin portant l'inscription : "Saussière en forme de lampe faite suivant l'ordre de la commande du 19 février 1753" et au dos "Duples."

Matériaux/techniques

porcelaine tendre

Description

porcelaine tendre; pièce moulée à décor peint et rehauts d'or ; Saucière ovoïde allongée à deux becs. Elle est composée de larges feuilles découpées à nervures en relief dont les bords sont ombrés de bleu et cernés d'un filet d'or; en se repliant, ces feuilles forment les deux becs et deux anses, l'une pleine, l'autre ajourée, décorée d'une branche verte en relief portant une graine dorée. La saucière repose sur quatre pieds formés, deux par les remplis des feuilles et les autres, l'un par une branche vertes à grains d'or et l'autre par une branche rouge à trois feuilles. A l'intérieur sont peints quatre petites branches vertes à ombre violette. ; Saucière en forme de feuille supportée par une branche d'olivier et une de corail. (d'après Porcelaine française/1929) ; Evoquant une vague déferlante qui emporte sur son passage algues et coraux, dont la frange d'écume ourlée de bleu et d'or se déploie en volutes déchiquetées sur les bords, cette saucière est un manifeste de l'art rocaille. Le regard, un peu étourdi, est invité à tourner autour de l'objet, découvrant avec surprise les assymétries harmonieuses des courbes et de multiples détails traités avec un extrême raffinement. L'ornement seul semble avoir dicté la forme de l'objet au détriment de la fonction qui disparaît complètement. Cette saucière constitue une véritable prouesse technique. La porcelaine tendre était très difficile à travailler et peu propice aux formes complexes. Les cuissons successives et les échecs fréquents au moment de l'ouverture du four en rendaient les résultats très incertains. Probablement créée par l'orfèvre Jean-Claude Duplessis, elle traduit en pâte tendre les virtuosités du ciseleur sur métaux. Les arêtes sont vives, les mouvements nerveux et audacieux. En 1745, un privilège fut accordé à la manufacture de Vincennes qui devait "fabriquer en France des porcelaines de même qualité que celles qui se font en Saxe pour dispenser les consommateurs de ce royaume de faire passer leurs fonds dans les pays étrangers pour se procurer cette espèce de curiosité". C'est en 1756, que Louis XV racheta la manufacture de Vincennes pour l'implanter à Sèvres sur un terrain que possédait Madame de Pompadour, la rapprochant ainsi de Versailles. (d'après Stuff of Dreams/Portland, Hartford, 2002-2003)

Dimensions

H. cm 11.9 ; L. cm 25.7 ; l. cm 19.4

Inscriptions

lettre-date

Précision inscriptions

lettre-date en bleu : LL D (1756)

Utilisation/destination

vaisselle ; consommation des aliments

Sujet représenté

représentation végétale (feuille, branche)

Lieu de conservation

Paris ; musée des Arts décoratifs

Musée de France
au sens de la loi n°2002-5 du 4 janvier 2002

Statut juridique

propriété de l'Etat ; achat en vente publique ; musée des Arts décoratifs

Date acquisition

1924

Anciennes appartenances

collection privée, Costa de Beauregard, (vente H. Costa de Beauregard, Paris, 2 avril 1924, n° 56)

Numéro d'inventaire

24047

Exposition

Cent cinquantenaire de la porcelaine de Limoges : La porcelaine française de 1673 à 1914 : La porcelaine contemporaine de Limoges/Pavillon de Marsan, Palais du Louvre, Paris. Novembre - décembre 1929 (n° 704)
Bicentenaire de la Manufacture de Sèvres. 1956
Porcelaines de Vincennes : les origines de Sèvres/Paris : Grand Palais. Octobre 1977-janvier 1978 (n° 242)
Matières de Rêves. Stuff of Dreams from the Paris musée des Arts décoratifs/Portland (Oregon) : Portland Art Museum, 2 février-28 avril 2002 ; Hartford (Connecticut), Wadsworth Atheneum Museum of Art, 1er juin-11 août 2002 ; Birmingham (Alabama), Birmingham Museum of Art, 22 septembre 2002-5 janvier 2003. (p.62 et repr. p.63)

Bibliographie

Cent cinquantenaire de la porcelaine de Limoges : La porcelaine française de 1673 à 1914 : La porcelaine contemporaine de Limoges / Alluaud, Eugène, préf. Paris, 1929. 202 p.: ill. (n° 704 p. 62)
French porcelain of the eighteenth century/ Honey, William Bowyer. Londres : 1950 seconde édition, 1972 ISBN 0-571-04741-6 (repr. pl. 61 fig. B)
Porcelaines de Vincennes : Les origines de Sèvres. Paris, Grand Palais, 14 oct. 1977-16 jan. 1978/ Préaud, Tamara; Fa

Copyright notice

© Paris, musée des Arts décoratifs, © Direction des musées de France, 2006

Crédits photographiques

© Les Arts Décoratifs ; Tous droits réservés

 

Demande de photographie et/ou de conditions d'utilisation

 

Renseignements sur le musée

 

Contact musée

Site complémentaire

Base du musée des Arts décoratifs

 

50210026553

Notices :  

1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   11   12   13   14   15   16   17   18   19   20   21   22   23   24   25   26   27   28   29   30   31   32   33   34   35   36   37   38   39   40   41   42   43   44   45   46   47   48   49   50   51   52   53   54   55   56   57   58   59   60   61   62   63   64   65   66   67   68   69   70   71   72   73   74   75   76   77   78   79   80   81   82   83   84   85   86   87   88   89   90   91   92   93   94   95   96   97   98   99   100   101   102   103   104   105   106   107   108   109   110   111   112   113   114   115   116   117   118   119   120   121   122   123   124   125   126   127   128   129   130   131   132   133   134   135   136   137   138   139   140   141   142   143   144   145   146   147   148   149   150   151   152   153   154   155   156   157   158   159   160   161   162   163   164   165   166   167   168   169   170   171   172   173   174   175   176   177   178   179   180   181   182   183   184   185   186   187   188   189   190   191   192   193   194   195   196   197   198   199   200  

Lots de réponses :  

1-200  201-236 


Requête :   ((Val-de-Marne) :LIEUX )
Relations :   Synonymes=1, Spécifiques=5, Génériques=0