Joconde - catalogue - dictionnaires
Joconde
Portail des collections
des musées de France
logo  catalogue - notice complète
  icone imprimer
Réponse n° 10
Domaine

peinture ; croyances - coutumes ; ethnologie

Dénomination

icône

Titre

Christ en croix

Auteur/exécutant

anonyme

Lieu création / utilisation

Yougoslavie (lieu d'exécution, lieu d'utilisation)

Matériaux/techniques

bois (peint), doré

Description

peinture sur bois et doré

Dimensions

H. en cm 37 ; l. en cm 29

Inscriptions

inscription concernant la représentation (grec, cyrillique)

Précision inscriptions

Près de la Vierge : Mater Theou, traduction : Mère de Dieu ; concernant la représentation : trois lettres dans l'auréole du Christ : OWN, traduction : Celui qui est ; concernant la représentation : Autour de l'auréole du Christ Enfant, titulature abrégée : IHC XC : Iesus Christos, traduction : Jésus Christ ; concernant la représentation : Inscriptions mentionnant tous les personnages

Précision utilisation/destination

L'auréole du Christ porte les lettres "OWN" signifiant "Celui qui est", selon l'appellation que Dieu s'est donnée en apparaissant à Moïse dans le Buisson Ardent. Au pied de la croix, le crâne rappelle que le lieu est appelé le Golghota, le Mont du Crâne. On peut aussi y voir le crâne d'Adam, le premier homme. Saint Georges, né en Cappadoce de parents chrétiens, officier dans l'armée romaine, traverse un jour une ville terrorisée par un redoutable dragon qui dévore tous les animaux de la contrée et exige des habitants un tribut quotidien de deux jeunes gens tirés au sort. Georges arrive le jour où le sort tombe sur la fille du roi, au moment où celle-ci va être victime du monstre. Le Saint engage avec le dragon un combat acharné. La princesse est délivrée et, selon certaines versions, dont celle de la Légende dorée, le dragon, seulement blessé, lui reste désormais attaché comme un chien fidèle. Cette scène symbolise la victoire de la Foi sur le Mal. Né en Orient, son culte est toujours resté vivace en Grèce et en Russie. Les croisades contribuèrent à le diffuser en Occident. En outre, Saint Georges est, dans toute la chrétienté, le patron des chevaliers. ; Icône russe

Sujet représenté

scène biblique (Christ en croix, Vierge à l'Enfant, saint Georges, saint Nicolas de Bari)

Précision sujet représenté

La scène centrale représente le Christ en croix auréolé, portant le périzonium, surmonté de Dieu le Père en buste qui bénit de la main droite et tient le globe sur le bras gauche. Dans l'angle supérieur gauche, la Vierge de Tendresse tient le Christ bénissant et auréolé. Dans l'angle supérieur droit, Saint Nicolas auréolé bénit de la main droite et tient le Livre ouvert inscrit de la main gauche. Il porte le pallium sur les épaules, écharpe blanche ornée de six croix noires. Dans l'angle inférieur gauche, Saint Georges en cuirasse sur son cheval blanc terrasse le dragon avec sa lance. Dans l'angle inférieur droit, un saint militaire auréolé porte une cuirasse et un manteau

Etat de conservation

Assez bon état ; Ecaillé : (couche picturale), Lacune : (partie inférieure), Eclat : (couche picturale)

Source sujet représenté

Nouveau Testament

Lieu de conservation

Marseille ; musée des Civilisations de l'Europe et de la Méditerranée

Musée de France
au sens de la loi n°2002-5 du 4 janvier 2002

Statut juridique

propriété de l'Etat ; mode d'acquisition inconnu ; musée de l'Homme

Date acquisition

2005 entrée matérielle

Numéro d'inventaire

DMH1964.77.76 ; 5379 (numéro inscrit dans l'inventaire du musée de l'Homme) (Autre n°)

Dépôt/changement affectation

dépôt ; Paris ; musée des civilisations de l'Europe et de la Méditerranée

Date dépôt/changement affectation

2005

Bibliographie

Roussel de Fontanès M. : Colette Jancovic et sa collection d'ethnologie des slaves du sud, " Objets et Mondes ", t.21, fasc.3, 1981 p. 135-138 Colette Jancovic, qui avait fait des études d'ethnologie, était la soeur de l'épouse du professeur Leroy-Gourhan et la femme d'un artiste serbe Dusan Jancovic. Elle entreprit avec son mari, puis seule après son décès, une collecte d'objets de la culture traditionnelle des slaves du sud pour le compte du musée de l'Homme. Près de 6000 objets entrèrent dans les collections par don pour la majorité

Rédacteur

Girard Emilie ; Bekus Françoise

Copyright notice

© Paris, musée des civilisations de l'Europe et de la Méditerranée, © Direction des musées de France, 2008

Crédits photographiques

© Anne Maigret ; © Virginie Louis

 

Renseignements sur le musée

 

Contact musée

 

50020235892

Notices :  

1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   11   12   13   14   15   16   17   18   19   20   21   22   23   24   25   26   27   28   29   30   31   32   33   34   35   36   37   38   39  

Lots de réponses :  


Requête :   ((Yougoslavie) :LIEUX )
Relations :   Synonymes=1, Spécifiques=5, Génériques=0