Joconde - catalogue - dictionnaires
Joconde
Portail des collections
des musées de France
logo  catalogue - notice complète
  icone imprimer
Réponse n° 7
Domaine

estampe

Dénomination

série (16, élément) ; élément d'ensemble

Titre

L'Apocalypse (06) : L'ouverture du cinquième et du sixième sceaux

Auteur/exécutant

DURER Albrecht (concepteur, graveur)

Précision auteur/exécutant

DURER : Nuremberg, 1471 ; Nuremberg, 1528 ; nationalité : Allemande

Ecole

Allemagne

Période création/exécution

4e quart 15e siècle

Millésime création/exécution

1497

Historique

Dürer traite en une seule planche deux événements successifs, l'ouverture du cinquième sceau (Apocalypse VI, 9-11), puis du sixième (12-17), qui se répartissent entre la partie supérieure réservée aux martyrs de la foi, c'est-à-dire aux " témoins de Dieu " selon l'étymologie grecque, ceux auxquels les anges distribuent des robes blanches, tandis que la partie inférieure dévoile la réaction de panique s'emparant des hommes suite au tremblement de terre déclencheur aussi de la pluie d'étoiles mise en évidence au centre de la gravure. En l'observant plus avant, la pluie d'étoiles revêt un aspect maléfique et s'apparente à la chute d'astres hérissés de flammes drues, qui seraient aussi dures qu'un fruit vert (Apocalypse VI, 13). C'est ainsi que Dürer suggère la violence des éléments dès lors qu'ils se déchaînent sous l'effet de la colère divine : non seulement la terre, mais l'univers tout entier sont concernés par l'ire de Dieu, puisque le soleil et la lune empruntant les traits d'un homme et d'une femme, arborent une expression de réprobation. Leur présence de part et d'autre de la pluie d'étoiles, recadrée par les festons de nuages blancs, accentue le rythme binaire de la composition. Les deux registres, supérieur et inférieur, peuvent fonctionner de manière indépendante. De l'immense cri de détresse des martyrs et de leur désir d'être enfin vengés pour le sang versé, qui pouvaient induire la chute des astres maléfiques, Dürer n'en a fait cas. Il s'est davantage attaché à montrer l'empressement des martyrs à obtenir des anges ces aubes blanches ; simples détails vestimentaires, peut-être, mais qui devient ici le signe extérieur de reconnaissance des justes. Parmi les martyrs figurés dans la sphère céleste, se trouve un couple endormi tête-bêche, vraisemblablement Adam et Eve, côtoyés par un jeune garçon, peut-être Abel. Pour l'ouverture du sixième sceau, Dürer reprend l'effet de distribution binaire, mais à l'inverse de la feuille des Quatre cavaliers de l'Apocalypse, place à gauche les humbles gens issus du peuple et à droite les grands de ce monde, les têtes couronnées telle celle au premier plan, les évêques, les moines. Point n'est besoin de monstre des enfers prêt à les engloutir ; le fait de ne pouvoir trouver de refuge nulle part dans la nature qui se déchaîne, montre l'absence d'issue possible et se trouve être une fin en soi. D'où l'expression d'angoisse et de désespoir qui marquent les visages et les attitudes des humains, " esclaves ou libres " (VI, 15), notamment la mère qui tient son enfant, s'inspirant d'une représentation de Schongauer dans le Salvator Mundi (B. 67). Le garçon, de manière étonnante, fait face au spectateur, à moitié nu et dans un contrapposto all'antica, proche de figures de Mantegna.

Matériaux/techniques

papier vergé (filigrané)

Description

gravure sur bois

Dimensions

Hauteur de l'oeuvre en cm 39 ; Largeur de l'oeuvre en cm 28 ; Hauteur de la feuille en cm 40.5 ; Largeur de la feuille en cm 29.1

Inscriptions

inscription ; tampon ; monogramme

Précision inscriptions

Filigrane : " tour " in Briquet, 1907, tome IV, n° 15 863. ; inscription manuscrite, devant en bas à gauche au crayon : Inscription au crayon, coin inférieur gauche: B 65 et sous le texte au centre : n° 1080 ed.( ?) 1192 Mayer. ; tampon du musée : marque circulaire : KUPFERSTICH SAMMLUNG STRASSBURG ; monogramme, devant en bas : AD

Sujet représenté

scène biblique (ange, martyre, phénomène naturel, soleil, lune, étoile)

Lieu de conservation

Strasbourg ; cabinet des estampes et des dessins

Musée de France
au sens de la loi n°2002-5 du 4 janvier 2002

Statut juridique

propriété de la commune ; ancien fonds ; Strasbourg ; cabinet des estampes et des dessins

Date acquisition

date d'acquisition inconnue

Numéro d'inventaire

77.989.0.17 ; 77.R.2009.0006 (N° récolement)

Exposition

STRASBOURG, Attraits subtils, 2007-2008 (Briquet, 1907, tome IV, n° 15 863. Karlsruhe, Staatliche Kunsthalle, 1994, p. 72, H 4.6. Paris, Petit Palais, 1996, p. 56, n° 13. )

Bibliographie

cat. expo STRASBOURG, Attraits subtils, 2008
BRIQUET C. M., Les Filigranes, 1907

Copyright notice

© Strasbourg ; cabinet des estampes et des dessins, © Service des musées de France, 2013

Crédits photographiques

© BERTOLA

 

Renseignements sur le musée

 

00130072473

Notices :  

1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   11   12   13   14   15   16   17   18   19   20   21   22   23   24   25   26   27   28   29   30   31   32   33   34   35   36   37   38   39   40   41   42   43   44  

Lots de réponses :  


Requête :   ((1497) :MILL )
Relations :   Synonymes=1, Spécifiques=5, Génériques=0