Joconde - catalogue - dictionnaires
Joconde
Portail des collections
des musées de France
logo  catalogue - notice complète
  icone imprimer
Réponse n° 10
Domaine

estampe

Titre

Saint Eustache

Auteur/exécutant

DURER Albrecht (dessinateur, graveur)

Précision auteur/exécutant

DURER : Nuremberg, 1471 ; Nuremberg, 1528 ; nationalité : Allemande

Ecole

Allemagne

Période création/exécution

1er quart 16e siècle

Millésime création/exécution

1501

Genèse

objet en rapport

Historique

Le Saint Eustache, qui rivalise par la taille avec les planches de L'Apocalypse ou de La Grande Passion, se trouve être le plus grand burin isolé de Dürer (35,6 x 26,5 cm) et suscite l'admiration depuis sa parution vers 1501. D'emblée, le Saint Eustache, ainsi que la Némésis ou la Grande Fortune, de mesures équivalentes et également située vers 1501-1502 (B. 77), ont été rattachés aux gravures majeures de Dürer, en raison notamment de leurs dimensions et du degré de maîtrise artistique et technique qu'elles révèlent. La présente image évoque un épisode de la vie de saint Eustache, ou saint Hubert, extrait de La Légende dorée, dont Dürer retrace l'instant crucial avec quelque liberté. À l'origine, Eustache se nommait Placidus. Officier romain, il commandait les armées de l'empereur Trajan. Un jour, à la chasse, il poursuit un troupeau de cerfs, dont le plus beau et le plus grand se détache pour échapper à la traque et, après une longue course, grimpe sur un rocher. Placidus, observant attentivement l'animal, voit briller entre ses bois une grande croix munie de l'image du Christ qui, s'adressant alors au chasseur, lui dit : " Ô Placidus, pourquoi me persécutes-tu ? C'est par faveur pour toi que je te suis apparu sous cette forme ; et je suis le Christ, que tu sers sans le connaître. Car tes aumônes sont montées jusqu'à moi ; et c'est pour cela que je suis venu, afin de te faire la chasse, par l'entremise de ce cerf à qui tu fais la chasse ! " Effrayé, Placidus, comme Saül, sauta de cheval, se prosterna et se convertit, prenant dès lors le nom d'Eustache. Ainsi, Dürer représente le chasseur, agenouillé tel un chevalier qui va être adoubé, et tendant les mains dans un geste de vénération. Il ne va pas de soi de découvrir immédiatement que saint Eustache ne s'adresse pas à son cheval, mais bien au cerf qui se profile entre des arbres noueux, à tel point que les bois du cervidé semblent appartenir à une espèce ligneuse. Le crucifix lui-même se confond avec les cors de l'animal. La figuration à l'arrière-plan d'un bourg fortifié médiéval accroché au sommet d'un mont escarpé est symbolique de la difficulté d'atteindre l'idéal chrétien pour le preux chevalier tel qu'apparaît saint Eustache. L'oeil, en fait, reste focalisé sur la moitié inférieure de la feuille, intrigué par le cheval et les lévriers qui, hormis une exception, se présentent tous de profil ou de face. Le Nurembergeois, ayant eu connaissance de l'esthétique nouvelle issue de la Renaissance italienne, lors de son voyage à Venise, fin 1494 début 1495, montre un intérêt grandissant pour les proportions idéales du corps humain autant que pour celles du cheval, dont il privilégie la vue de profil, plus à même de rendre son anatomie particulière. La page entière reflète d'ailleurs la complexe organisation d'un tout vibrant harmonieusement jusqu'au détail infinitésimal : Dürer, faisant fi de la rigidité du burin, s'en sert magistralement comme d'un pinceau souple épousant les subtiles textures individualisées de la matière. (Anny Claire Haus) . Tirage après 1600. ; voir aussi : Saint Eustache (77.007.0.27) , Saint Eustache (77.007.0.28)

Matériaux/techniques

papier vergé (filigrané), burin

Dimensions

Hauteur de l'oeuvre en cm 35.6 ; Largeur de l'oeuvre en cm 26.5 ; Hauteur de la feuille en cm 36.5 ; Largeur de la feuille en cm 26.5

Inscriptions

monogramme ; inscription

Précision inscriptions

monogramme, devant en bas au milieu : AD ; filigrane : Filigrane : " aigle ", in Briquet, 1907, tome I, n° 183. ; inscription manuscrite, derrière, au crayon : B 57 ; inscription manuscrite, devant en bas au crayon : B. 57

Sujet représenté

scène (chasse à courre, saint Eustache de Rome, agenouillé, miracle, vision, attribut : cerf, croix, cheval, chien) ; fond de paysage (château, forêt, montagne)

Lieu de conservation

Strasbourg ; cabinet des estampes et des dessins

Musée de France
au sens de la loi n°2002-5 du 4 janvier 2002

Statut juridique

propriété de la commune ; ancien fonds ; Strasbourg ; cabinet des estampes et des dessins

Date acquisition

date d'acquisition inconnue

Numéro d'inventaire

77.005.0.4 ; 77.R.2009.0057 (N° récolement)

Exposition

STRASBOURG, Tomi et ses maîtres, 2011
STRASBOURG, Attraits subtils, 2007-2008 (Palais Rohan, galerie Heitz)

Bibliographie

cat. expo STRASBOURG, Attraits subtils, 2008 (p. 12-103)
Gilbert TITEUX et Philippe JEHIN, Le livre d'or de la chasse en Alsace. Deux mille ans d'art et d'histoire. Préface de Roland RECHT, Edition La Nuée Bleue / DNA, Strasbourg, 2008 (p. 93)
SCHOCH, et al., Dürer Drückgraphische Werk, 2001 (tome I, p. 92, n° 32 (k), ill.)
VORAGINE J. de, La Légende dorée 2000 (tome II, Diane de Selliers, Editeur, pp. 159-162, ill.)
catalogue établi par Sophie Renouard de Bussiere (Paris, Petit Palais, 1996, pp. 196-197, n° 153, ill.)
BRIQUET C. M., Les Filigranes, 1907 (Briquet, 1907, tome I, n° 183.)
MEDER, J., Dürer-Katalog, 1932 (n°60 (2e état))
Adam BARTSCH, Le Peintre graveur, Leipzig, 1866-1876 20, in 12° (n°57)

Copyright notice

© Strasbourg ; cabinet des estampes et des dessins, © Service des musées de France, 2013

Crédits photographiques

© BERTOLA

 

Renseignements sur le musée

 

00130057323

Notices :  

1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   11   12   13   14   15   16   17   18   19   20   21   22   23   24   25   26   27   28  

Lots de réponses :  


Requête :   ((1501) :MILL )
Relations :   Synonymes=1, Spécifiques=5, Génériques=0