Joconde - catalogue - dictionnaires
Joconde
Portail des collections
des musées de France
logo  catalogue - notice complète
  icone imprimer
Réponse n° 8
Domaine

estampe

Titre

Némésis ou la grande fortune

Auteur/exécutant

DURER Albrecht (dessinateur, graveur)

Précision auteur/exécutant

DURER : Nuremberg, 1471 ; Nuremberg, 1528 ; nationalité : Allemande

Ecole

Allemagne

Période création/exécution

1er quart 16e siècle

Millésime création/exécution

1501

Historique

Cette gravure réalisée vers 1501-1502 marque l'apothéose de la technique de Dürer et de sa virtuosité exceptionnelle. Considérée jusqu'au XIXe siècle comme une version plus élaborée de la Petite Fortune, planche gravée vers 1496 (B. 78 ; cat. n° 18), l'oeuvre - l'une des plus recherchées -, a été rapprochée en 1856 par B. Hausmann de la pièce que Dürer mentionne dans son Journal de voyage aux Pays-Bas sous le nom de die Nemesis. Comptant parmi les divinités primordiales grecques, Némésis personnifie l'indignation, voire l'attitude vindicative des dieux face à l'orgueil humain générant la démesure, l'ubris. L'intervention de Némésis, sous la forme d'une punition ou de la chute du héros outrecuidant, répondait au désir de rééquilibrer le monde. La déesse antique, réhabilitée à la Renaissance italienne, réapparaît quelque peu transformée. Le sujet de la gravure de Dürer, comme l'a souligné Karl Giehlow, est emprunté à un passage du Manto, que le poète Poliziano (1454-1494) avait composé en latin en hommage à Virgile, et dédié à Laurent le Magnifique en 1482. La déesse y est décrite flottant dans les airs à l'aide de ses ailes bruissantes et " tenant toujours la coupe et la bride de harnais, symboles de récompense et de châtiment ". La coupe, à la différence du harnais, n'est pas considérée comme un attribut traditionnel de Némésis, mais suggère l'aptitude de la divinité à récompenser ceux qu'elle agrée ; d'où son identification à la capricieuse Fortune. A cette première source se rajoute celle découverte par Panofsky et explicitant l'expression condescendante et renfrognée de la figure ailée de Dürer. L'ouvrage de l'humaniste Pompinius Laetus (1428-1497), publié vers 1500 sous le titre Manuel d'Histoire romaine et qui, sous forme de manuscrit déjà, circulait parmi les humanistes de Nuremberg révèle l'intérêt accordé à la déesse. Celle-ci, qualifiée de Virgo et Victrix, prend de la distance par rapport aux affaires humaines perverties et corrompues et vient se réfugier au plus haut des cieux en attendant la régénération du monde. Le terme de " Victrix " associé à Némésis a probablement incité Dürer à évoquer cette figure nue, ailée et de profil sur une sphère symbolisant la puissance universelle, telle une " Victoire " de monnaies romaines. Cette femme de corpulence massive, selon toutes apparences, correspond difficilement à l'idéal classique. Aussi est-il étonnant d'apprendre, grâce à Panofsky, que la construction de cette imposante silhouette se fonde entièrement sur le canon des proportions établi par Vitruve, dont Dürer a eu connaissance en 1500. Or, malgré les aspirations contradictoires auxquelles Dürer a été confronté -naturalisme, idéalisation -, la figure de Némésis rend compte d'une souveraine présence. Le modelé subtil de ce corps de chair à l'effet sculptural, dialogue avec de contrastants effets de textures, créés à partir de rapides changements de traits microscopiques, dont le plumage des ailes et les volutes du drapé constituent l'illustration la plus magistrale. Deux études d'aile à la plume et datées vers 1501-1502, sont conservées au British Museum à Londres. L'impact de la Némésis paraît d'autant plus puissant qu'elle se détache sur un ciel pur, suggéré par le blanc du papier. Sous le feston de nuages supportant la déesse en équilibre sur une sphère comme la Petite Fortune, se déploie un vaste panorama rendu avec la précision d'un relevé cartographique, que le Nurembergeois avait probablement réalisé en traversant le Tyrol, en 1495, lors de son premier voyage en Italie. (Anny Claire Haus)

Matériaux/techniques

papier vergé (filigrané), burin

Dimensions

Hauteur de l'oeuvre en cm 33 ; Largeur de l'oeuvre en cm 22.9 ; Hauteur de la feuille en cm 33 ; Largeur de la feuille en cm 22.9

Inscriptions

monogramme ; inscription ; tampon

Précision inscriptions

monogramme, devant en bas à droite ; inscription manuscrite au crayon : n° 1078 28 11. 97. ; B. 77 ; Stiche Dürer ; PD 5080/ 350Mk. ; filigrane : " couronne ", in Briquet, 1907, tome II, n° 4899. ; inscription manuscrite, derrière, au verso du passe-partout : acheté 1897 à 350 Mk ; Gilhofer Zuric (...) 1927 3000 frs suisses ; Boerner Leipzig 1928 4 500 Mk. ; tampon du musée, derrière, marque circulaire : KUPFERSTICH SAMMLUNG STRASSBURG.

Sujet représenté

scène (allégorie, Némésis, femme, nu, aile, en pied, en vol, globe, ciboire) ; fond de paysage (village, rivière)

Lieu de conservation

Strasbourg ; cabinet des estampes et des dessins

Musée de France
au sens de la loi n°2002-5 du 4 janvier 2002

Statut juridique

propriété de la commune ; ancien fonds ; Strasbourg ; cabinet des estampes et des dessins

Date acquisition

date d'acquisition inconnue

Anciennes appartenances

Marchand d'art, BOERNER C. G., 1928, (Leipzig)

Numéro d'inventaire

77.000.0.20 ; 77.R.2009.0058 (N° récolement)

Exposition

STRASBOURG, Attraits subtils, 2007-2008 (Palais Rohan, galerie Heitz)

Bibliographie

cat. expo STRASBOURG, Attraits subtils, 2008 (p. 104-105)
SCHOCH, et al., Dürer Drückgraphische Werk, 2001 (Schoch et al. 2001, t. I, p. 95-99, no 33, ill.)
catalogue établi par Sophie Renouard de Bussiere (cat. exp. Paris 1996, n° 154 p. 198-199 ;)
Graveurs allemands du XVe siècle dans la collection Edmond de Rothschild, Paris, Musée du Louvre, 22 octobre 1991 - 20 janvier 1992. (p. 122, n° 82, ill)
PANOFSKY Erwin, Albrecht Dürer, 1987 (Panofsky 1987, p. 129 ;)
BRIQUET C. M., Les Filigranes, 1907 (Briquet 1907, t. II, no 4899)
MEDER, J., Dürer-Katalog, 1932 (n°72)
Adam BARTSCH, Le Peintre graveur, Leipzig, 1866-1876 20, in 12° (n°77)

Copyright notice

© Strasbourg ; cabinet des estampes et des dessins, © Service des musées de France, 2013

Crédits photographiques

© BERTOLA

 

Renseignements sur le musée

 

00130072540

Notices :  

1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   11   12   13   14   15   16   17   18   19   20   21   22   23   24   25   26   27   28  

Lots de réponses :  


Requête :   ((1501) :MILL )
Relations :   Synonymes=1, Spécifiques=5, Génériques=0