Joconde - catalogue - dictionnaires
Joconde
Portail des collections
des musées de France
logo  catalogue - notice complète
  icone imprimer
Réponse n° 12
Domaine

estampe

Titre

Le martyre de saint Thomas

Auteur/exécutant

CRANACH Lucas le Vieux (graveur)

Précision auteur/exécutant

CRANACH : Kronach, 1472 ; Weimar, 1553 ; nationalité : Allemande

Ecole

Allemagne

Période création/exécution

2e quart 16e siècle

Millésime création/exécution

1539

Historique

Vers 1512, Cranach l'Ancien a représenté dans une série de douze planches le martyre qu'eurent à subir, selon La Légende dorée, les douze apôtres, y compris Jean. L'artiste s'efforce de dessiner le déroulement des tortures avec un réalisme outrancier qui n'épargne au spectateur aucun détail horrible de l'exécution. Il met ainsi en lumière un éventail des possibilités les plus cruelles. Or, du temps de Cranach, à l'instar de ce que montrait cette série sur la fin tragique des martyrs, l'exécution avait lieu en public et, de ce fait, ne différait pas tellement des illustrations censées évoquer des pratiques d'une époque révolue. Aussi le spectateur se sentait-il immédiatement concerné et frissonnait-il d'horreur en les regardant. Par ailleurs, l'attitude ferme et persévérante des apôtres, qui leur permettait de supporter leurs souffrances et ces tourments, pouvait aussi conduire les hommes de l'époque à les admirer, et les encourager à renforcer leur foi. Malgré la présence d'une multitude considérable, la scène même du martyre apparaît clairement comme le sujet principal de chaque planche. Saint Thomas, selon la légende, est placé devant l'autel auquel il tente de s'agripper, tandis que le jeune homme debout derrière lui le retient de s'affaisser, au moment où le soldat vu de profil cherche à transpercer de sa lance brandie à l'horizontale le flanc droit de l'apôtre, violent écho de son incrédulité vis-à-vis du Christ ressuscité. Ce bois gravé, ainsi que les onze autres de la série Le Martyre des douze apôtres, ont été utilisés en 1539 par Georg Rhaw à Wittemberg pour l'ouvrage Das Symbolum oder gemeine Bekenntnis der zwelff Aposteln. (Anny Claire Haus) ; Le catalogue "Attraits subtils" de 2008 mentionne une deuxième fois l'oeuvre originale inventoriée sous le n° 77.005.0.87

Matériaux/techniques

papier

Description

gravure sur bois

Dimensions

Hauteur de l'oeuvre en cm 16.1 ; Largeur de l'oeuvre en cm 12.6 ; Hauteur de la feuille en cm 16.2 ; Largeur de la feuille en cm 12.8

Inscriptions

inscription

Précision inscriptions

inscription manuscrite, Derrière : L. C. B. 37.

Sujet représenté

scène (martyre : saint Thomas, soldat, lance,violence)

Lieu de conservation

Strasbourg ; cabinet des estampes et des dessins

Musée de France
au sens de la loi n°2002-5 du 4 janvier 2002

Statut juridique

propriété de la commune ; ancien fonds ; Strasbourg ; cabinet des estampes et des dessins

Date acquisition

date d'acquisition inconnue

Numéro d'inventaire

77.005.0.87 ; 77.R.2009.0121 (N° récolement)

Exposition

STRASBOURG, Attraits subtils, 2007-2008 (Palais Rohan, galerie Heitz)

Bibliographie

cat. expo STRASBOURG, Attraits subtils, 2008 (p. 203)
VORAGINE J. de, La Légende dorée 2000 (t. I, p. 56-60.)
KELLER, H., Reklams Lexikon, 1987 (p. 543-545)
Lexikon christlicher Kunst, 1980 (p. 307-308 ;)
cat. expo VESTE COBOURG, Lucas Cranach, 1972 (p. 27-28 )
Dodgson Campbell, Catalogue of Early German &Flemish Woodcuts, British Museum, Londres 1911. (n°72a)
Adam BARTSCH, Le Peintre graveur, Leipzig, 1866-1876 20, in 12° (T. VII, n°16)

Copyright notice

© Strasbourg ; cabinet des estampes et des dessins, © Service des musées de France, 2013

Crédits photographiques

© BERTOLA

 

Renseignements sur le musée

 

00130068140

Notices :  

1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   11   12   13   14   15   16   17   18   19   20   21   22   23   24   25   26   27  

Lots de réponses :  


Requête :   ((1539) :MILL )
Relations :   Synonymes=1, Spécifiques=5, Génériques=0