Joconde - catalogue - dictionnaires
Joconde
Portail des collections
des musées de France
logo  catalogue - notice complète
  icone imprimer
Réponse n° 78
Domaine

dessin

Titre

Jésus-Christ

Auteur/exécutant

LE BRUN Charles

Précision auteur/exécutant

né en 1619 ; mort en 1690

Ecole

française

Période création/exécution

3e quart 17e siècle

Millésime création/exécution

1653

Genèse

oeuvre en rapport

Matériaux/techniques

sanguine ; blanc (rehaut) ; papier (beige) ; pierre noire ; craie blanche (rehaut) ; craie blanche

Description

Sanguine, avec rehauts de craie blanche. Pierre noire pour un petit croquis séparé. Bords irréguliers, lacune dans l'angle inférieur gauche

Dimensions

H. en m 0,443 ; L. en m 0,305

Précision sujet représenté

Le Brun Gabriel gravure en rapport, Christ, Jésus-Christ, Maupas du Tour Charles-Armand de oeuvre en rapport, Chaulnes Armand de oeuvre en rapport, Mothe-Montbérard François de la oeuvre en rapport, Velle Jean-Baptiste de oeuvre en rapport, Thomas saint ; frontispice ; La philosophie évangélique de nostre seigneur Jésus-Christ

Lieu de conservation

Paris ; musée du Louvre département des Arts graphiques

Musée de France
au sens de la loi n°2002-5 du 4 janvier 2002

Statut juridique

propriété de l'Etat ; saisie ; musée du Louvre département des Arts graphiques

Date acquisition

1690

Anciennes appartenances

Cabinet du Roi
dernière provenance : Cabinet du Roi

Numéro d'inventaire

INV 29087, recto

Commentaires

Frontispice pour La philosophie évangélique de nostre seigneur Jésus-Christ, thèse d'Armand de Chaulnes, Charles-Armand de Maupas du Tour, François de la Mothe-Montbérard et Jean-Baptiste de Velle, soutenue en juillet 1653 au collège de Clermont. Jésus-Christ, debout au bas des marches d'un temple, désigne d'une main le ciel et de l'autre les positions de thèse inscrites sur le piédestal d'une colonne. Frontispice gravé en sens inverse par Gabriel Le Brun. Etude pour Jésus-Christ. La draperie est très proche de la gravure inversée, mais deux variantes peuvent être observées : la tête, ici recouverte d'une légère étoffe, restera nue dans la version finale et la main appuyée sur un support désignera les positions de thèse inscrites sur le piédestal d'une colonne. Deux études séparées reprennent les pieds nus de la même figure, ainsi que la main droite serrant un rebord. Le Brun reprendra cette figure pour la gravure de saint Thomas, dans la série des Apôtres (cf. p. 363). (L. Beauvais, Musée du Louvre, Département des Arts graphiques, Inventaire général des dessins, Ecole française, Charles Le Brun, 1619-1690, tome II, Paris, RMN, 2000, n° 2293, p. 653)
Atelier de Le Brun. Entré dans les collections royales en 1690 ; paraphe de Jean Prioult (L. 2953) au verso ; marque du musée (L. 1886).

Copyright notice

© musée du Louvre département des Arts graphiques, © Direction des Musées de France, 2004

Crédits photographiques

© Réunion des musées nationaux - utilisation soumise à autorisation

 

Demande de photographie et/ou de conditions d'utilisation

 

Renseignements sur le musée

 

Contact musée

Site complémentaire

Base Inventaire des Arts graphiques

 

50350206841

Notices :  

1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   11   12   13   14   15   16   17   18   19   20   21   22   23   24   25   26   27   28   29   30   31   32   33   34   35   36   37   38   39   40   41   42   43   44   45   46   47   48   49   50   51   52   53   54   55   56   57   58   59   60   61   62   63   64   65   66   67   68   69   70   71   72   73   74   75   76   77   78   79   80   81   82   83   84   85   86   87   88   89   90   91   92   93   94   95   96   97   98   99   100   101   102   103   104   105   106   107   108   109   110   111   112   113   114   115   116   117   118   119   120   121   122   123   124   125   126   127   128   129   130   131   132  

Lots de réponses :  


Requête :   ((1653) :MILL )
Relations :   Synonymes=1, Spécifiques=5, Génériques=0