Joconde - catalogue - dictionnaires
Joconde
Portail des collections
des musées de France
logo  catalogue - notice complète
  icone imprimer
Réponse n° 4
Domaine

peinture

Dénomination

tableau

Titre

Salomon et la reine de Saba

Auteur/exécutant

CRETI Donato (peintre)

Précision auteur/exécutant

Crémone, 1671 ; Bologne, 1749 ; Il se forma pendant quelque temps dans l'atelier de Pasinelli à Bologne, puis, pendant plus de vingt ans, vécut et travailla auprès des comtes Fava dans leur palais de la via Galliera. Vers 1725 sont exécutés les tableaux pour le cardinal Ruffo (le Bal des nymphes, Rome, palais de Venise ; Salomon et la reine de Saba, Salomon encense les idoles, musée de Clermont-Ferrand). Par son style, Creti participa au début des tendances néo-vénitiennes de Pasinelli, de Burrini et de G. M. Crespi, puis il s'orienta vers un classicisme délicat et mesuré, marqué par le goût d'une gamme de tons froids (bleu et bleuté), dans lequel reprenaient vie les idéaux de Reni, de l'Albane et de Cantarini ; il se rapprochait ainsi de Franceschini, qu'il surpassa par un plus grand sens poétique.

Ecole

Italie

Période création/exécution

1er quart 18e siècle ; 2e quart 18e siècle

Millésime création/exécution

1721 entre ; 1727 et

Historique

peint pour le cardinal Tommaso Ruffo, légat pontifical de Bologne entre 1721 et 1727 ; Le dessin préparatoire (inversé) est au musée des Beaux-Arts de Marseille (inv. 1942)

Matériaux/techniques

toile, peinture à l'huile

Dimensions

279 x 397 x 6 cm avec cadre

Sujet représenté

scène biblique (personnage de l'Ancien Testament, Salomon, reine de Saba, trône, dais, vase, escalier, architecture)

Précision sujet représenté

Salomon, roi de Jérusalem, était réputé pour sa sagesse et la reine de Saba pour sa beauté, sa puissance et son savoir. La rencontre de leurs deux cultures est racontée dans ce tableau monumental. La scène se déroule dans une salle d’apparat où Salomon trône sous un dais, entouré de ses dignitaires. Il reçoit en audience la reine de Saba, accompagnée de sa suite. Celle-ci se tient debout, son visage tourné vers Salomon. Elle semble subjuguée par ses propos. Sa position en pied (et non agenouillée en signe d’hommage comme le veut la coutume) et la composition en diagonale mettent en évidence la confrontation visuelle, intellectuelle et culturelle qui émane de cette rencontre. De grandes architectures structurent l’arrière-plan. De nombreux personnages aux attitudes variées créent des scènes annexes à la narration. Ce tableau forme un diptyque avec “Le roi Salomon sacrifiant aux faux dieux”

Etat de conservation

Bon état ; 20/11/2008

Lieu de conservation

Clermont-Ferrand ; musée d'art Roger-Quilliot

Statut juridique

propriété de la commune ; don ; Clermont-Ferrand ; musée d'art Roger-Quilliot

Date acquisition

1934

Anciennes appartenances

Château de Magny-en-Vexin ; Tommaso Ruffo

Numéro d'inventaire

2705

Rédacteur

LECHELON Aurélia ; BOUJU Justine

Copyright notice

© Ville de Clermont-Ferrand, musée d'art Roger-Quilliot, 2015, © Service des Musées de France, 2016

Crédits photographiques

© Ville de Clermont-Ferrand MARQ

 

Renseignements sur le musée

 

M0121003045

Notices :  

1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   11   12   13   14   15   16   17   18   19   20   21   22   23   24   25   26   27   28   29   30   31   32  

Lots de réponses :  


Requête :   ((1721) :MILL )
Relations :   Synonymes=1, Spécifiques=5, Génériques=0