Joconde - catalogue - dictionnaires
Joconde
Portail des collections
des musées de France
logo  catalogue - notice complète
  icone imprimer
Réponse n° 35
Domaine

sciences - techniques ; hygiène - médecine - santé

Dénomination

instrument de radiologie ; générateur électrique

Appellation

générateur de radiothérapie superficielle

Auteur/exécutant

ROPIQUET-HAZART-ROYCOURT (ingénieur, constructeur)

Période création/exécution

1er quart 20e siècle

Millésime création/exécution

1922 vers

Historique

moyenne série ; voir aussi : Cf. 2007.0.8128.M pour l'installation complète, comprenant : 2007.0.10917.M (table) 2007.0.10918.M (générateur) 2007.0.10919.M (transformateur) 2007.0.10920.M (colonne) 2007.0.10918.M (crédence) 2007.0.10919.M (bobine de Rochefort)

Matériaux/techniques

métal ; cuivre ; bois ; verre

Description

L'appareil est avec : - sa crédence en bois - et son tableau de commande - 2 transformateur basse tension - 1 interrupteur par turbine à mercure - 1 kénotron - 1 spintermètre.

Dimensions

L. 118 cm ; H. 143 cm ; l. 58 cm ; VOLUM. 0,9787 (Crédence) ; H. 66 cm ; D. 34 cm ; VOLUM. 0,0599 (Transformateur) ; H. 55,5 cm ; D. 33 cm ; VOLUM. 0,0475 (Transformateur)

Inscriptions

marque de fabricant ; numéro de série

Précision inscriptions

Ropiquet ; Hazart & Roycourt ; (E.C.P.) ; Avenue d'Orléans 71 Paris ; Usine à Amiens. 231 (sur un transformateur)

Utilisation/destination

médecine

Précision utilisation/destination

Générateur de radiothérapie superficielle. 1922, modèle à pointes-bales dans une belle armoire d'ébénisterie. Une révolution importante marque la période 1915 -1935 : la diffusion des générateurs à contacts tournants. Avec l'évolution du transformateur de Rochefort à circuit magnétique ouvert en transformateur moderne, associé à la généralisation de la distribution du réseau électrique, d'appréciables puissances étaient désormais disponibles. Il apparaît ainsi plus simple d'assurer le redressement indispensable des tensions qui collecte les potentiels de même polarité en synchronisme avec les périodes du secteur. Cette technique était du même coup capable d'éviter en redressement traditionnel du courant par des soupapes. Cet appareil faisait probablement partie d'un ensemble de radiologie en usage dans un cabinet de radiologie ou à l'hôpital, avant d'être collecté par Albert Renaud, ingénieur lyonnais en radiologie et passionné par l'histoire de cette discipline

Lieu de conservation

Lyon ; musée des Hospices civils de Lyon

Statut juridique

propriété de l'établissement public ; don ; Lyon ; musée des Hospices civils de Lyon

Date acquisition

20/12/2002

Anciennes appartenances

RENAUD Albert ; ASSOCIATION AMARANTHINE

Numéro d'inventaire

2007.0.10918.M ; PATSTEC.HCL.RENAUD.0095 ; SB8 (inventaire Renaud-Tran Minh) ; 2007.0.8128.M (N° de renvoi (installation complète)) ; 2007.0.10917.M (N° de renvoi (table)) ; 2007.0.10918.M (N° de renvoi (générateur)) ; 2007.0.10919.M (N° de renvoi (transformateur)) ; 2007.0.10920.M (N° de renvoi (colonne)) ; 2007.0.10918.M (N° de renvoi (crédence)) ; 2007.0.10919.M (N° de renvoi (bobine de Rochefort))

Exposition

Exposition "Histoire de rayons X", Grand Dôme de l'Hôtel Dieu de Lyon, du 15 septembre au 31 octobre 2005 ; Exposition photo à partir du 8 janvier 2013 par Michel BREYSSE, Groupement Hospitalier EST, Responsable Service Audiovisuel et Multimédia, 59, Bd Pinel, 69677 BRON Cedex, Tél. 04.27.85.50.32 ou 39 26 32 DECT

Rédacteur

PIOTROVITCH D'ORLIK Sergueï ; LUITAUD Maxime ; DEROLEZ Séverine ; VOIRON Clémence

Copyright notice

© Lyon, Musée des HCL - GHE, 2012, © Service des musées de France, 2015

Crédits photographiques

© Roxane Poudenas & Léo Lespets

 

Renseignements sur le musée

 

M1039010918

Notices :  

1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   11   12   13   14   15   16   17   18   19   20   21   22   23   24   25   26   27   28   29   30   31   32   33   34   35   36   37   38   39   40   41   42   43   44   45   46  

Lots de réponses :  


Requête :   ((1922 vers) :MILL )
Relations :   Synonymes=1, Spécifiques=5, Génériques=0