Joconde - catalogue - dictionnaires
Joconde
Portail des collections
des musées de France
logo  catalogue - notice complète
  icone imprimer
Réponse n° 65
Domaine

dessin ; vie professionnelle ; hygiène - médecine - santé

Titre

Caricature du Docteur Locard

Auteur/exécutant

MARA Jan (dessinateur)

Précision auteur/exécutant

Jan Mara (1912-1992) Né à Saint Léonard de Noblat (Haute-Vienne). De son vrai nom Jean Malavergne. Il s'amuse très tôt à croquer les invités de la maison familiale de Périgueux. Il rencontre son maître Sem en découvrant ses dessins. Dès les années 1930, Jan Mara fait ses débuts de caricaturiste dans la presse quotidienne du Sud-Ouest. En 1937, il crée pour les Laboratoires Fouchère le FASCICULUS MEDICINAE reprenant les silhouettes de professeurs et médecins célèbres Lyonnais. Par un trait incisif, d'une étonnante précision, Jan Mara parvient à rendre immédiatement visible la spécialité médicale du "croqué", dépassant le simple portrait-charge. Nous retrouvons une constante dans cette série médicale : les médecins sont représentés dans un environnement céleste et plus petits que leurs patients comme s'ils s'attaquaient à plus fort qu'eux. Cela peut entraîner la critique même de la médecine paraissant impuissante face aux multiples maladies. Fasciné depuis son plus jeune âge par le théâtre, il va très vite se spécialiser dans le monde du théâtre et du cinéma. Très apprécié par le public, il continue son métier pendant l'occupation. En février 1943, il participe au 31ème Salon des Humoristes puis expose 200 dessins au Théâtre des Ambassadeurs sous le titre de "Vedettes", caricaturant André Claveau, Blanchette Bruno... Il participe en 1944 au Prix des Dix. L'Académie Goncourt refusant de décerner son prix, un jury de fantaisistes (composé de dix personnalités dont notamment Jean Rigaud, Georgius) décide de se substituer aux académiciens défaillants et octroie le prix à René Barjavel pour Ravage et le Voyageur imprudent. Pendant quarante ans il va croquer les vedettes du grand écran. Son trait, à l'encre de Chine d'une précision époustouflante, enchante les différents lecteurs des journaux comme Minute. Il cesse de travailler en 1985. Installé dans une maison de santé dans le midi de la France, Jan Mara qui resta un bon vivant meurt ravagé par l'alcool.

Période création/exécution

2e quart 20e siècle ; 2ème moitié 20e siècle

Millésime création/exécution

1925 entre ; 1999 et

Matériaux/techniques

papier (imprimé)

Dimensions

L. 21,4 cm ; l. 28 cm

Inscriptions

titre

Précision inscriptions

bordure, en bas : "DOCTEUR LOCARD Directeur du laboratoire de police"

Précision utilisation/destination

Publié dans le Fasciculus medicinae, édité et publié par Marius Audin en 1937 pour les Laboratoires Fouchère à Rive-de-Gier (Loire). Diffusion probablement restreinte.

Sujet représenté

portrait charge ; scène (homme, médecin ; loupe ; main)

Précision sujet représenté

Edmond Locard (1877-1966) : représenté debout sur une main géante, observant un élément indéfinissable ayant poussé sur le pouce de cette main. Il tient une loupe aussi grande que son visage et s'appuie sur un parapluie. Nez proéminent
Professeur de médecine légale. Fonde en 1910 à Lyon le premier laboratoire de police scientifique au monde. Considéré comme l'un des fondateurs de la criminalistique. Il a notamment écrit des ouvrages concernant l'identification par les empreintes digitales palmaires (dactyloscopie) (1904) ou sur l'étude de la médecine judiciaire en France au XVIIème siècle (1902).

Lieu de conservation

Lyon ; musée des Hospices civils de Lyon

Statut juridique

propriété de l'établissement public ; don ; Lyon ; musée des Hospices civils de Lyon

Numéro d'inventaire

2007.0.11647.M

Commentaires

54 reproductions d'imprimerie en noir et blanc sur papier fin

Bibliographie

Philippe PAILLARD, L'humour médecin, Caricatures du monde médical Lyonnais (1890-1950), Lyon, Editions Lyonnaises d'Art et d'Histoire, 2003, 126 - 128

Rédacteur

BLAUDIN DE THE Constance ; Sergueï Piotrovitch d'Orlik

Copyright notice

© Lyon ; musée des Hospices civils de Lyon, 2013, © Service des Musées de France, 2016

Crédits photographiques

© Constance Blaudin de Thé

 

Renseignements sur le musée

 

M1039011647

Notices :  

1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   11   12   13   14   15   16   17   18   19   20   21   22   23   24   25   26   27   28   29   30   31   32   33   34   35   36   37   38   39   40   41   42   43   44   45   46   47   48   49   50   51   52   53   54   55   56   57   58   59   60   61   62   63   64   65   66   67   68   69   70   71   72   73   74   75   76   77   78   79   80   81   82   83  

Lots de réponses :  


Requête :   ((1999 entre) :MILL )
Relations :   Synonymes=1, Spécifiques=5, Génériques=0