Joconde - catalogue - dictionnaires
Joconde
Portail des collections
des musées de France
logo  catalogue - notice complète
  icone imprimer
Réponse n° 4
Domaine

archéologie ; numismatique ; romain

Dénomination

aureus

Auteur/exécutant

ELAGABALE (dit), VARIUS AVITUS BASSIANUS (émetteur)

Précision auteur/exécutant

né en 202 ; mort en 222 ; règne : 218 à 222

Lieu création / utilisation

Italie, Rome (lieu de création) ; (lieu d'exécution)

Période création/exécution

1er quart 3e siècle

Millésime création/exécution

220 entre ; 222 et

Découverte/collecte/récolte

Provenance inconnue

Matériaux/techniques

or, frappé

Description

Une manouvre politique fait passer ce neveu de l'impératrice Julia Domna pour un fils de Caracalla. On rebaptise donc l'adolescent comme son prétendu père, Antoninus. Même les caractéristiques physiques de Caracalla sont reprises. Elagabale, grand prêtre du dieu syrien El, est psychologiquement fragile, s'adonnant à des cérémonies qui mêlent religion et érotisme, dans une ambiance hystérique et sanglante. Le Syrien Elagabale ne régna que quatre ans. Ce portrait dévoile des traits enfantins qui deviendront comme fanés ensuite, malgré le très jeune âge du modèle. Lèvres épaisses, petit menton et courtes mèches en virgule sont proches des rares portraits sculptés connus de cet « empereur-enfant ». Au revers, ADVENTVS AUVGVSTI, « L'arrivée de l'Empereur » : Elagabale rentre à Rome après son séjour à Nicomédie (actuelle Izmit en Turquie) durant l'hiver 219. Ce type de représentation sera très courante durant le IIIe siècle. Pascal Capus et Marie-Laure Le Brazidec, 2016 ; Au droit : IMP ANTONINVS PIVS AVG buste lauré à droite, drapé et cuirassé vu de dos. Au revers : ADVENTVS.AVGVSTI l'empereur à cheval au pas à gauche, main droite levée et tenant une haste à deux pointes.

Dimensions

Poids en gr 6.53 ; Axe en h 7

Sujet représenté

portrait (Elagabal, cavalier, cheval)

Lieu de conservation

Toulouse ; musée Saint-Raymond

Musée de France
au sens de la loi n°2002-5 du 4 janvier 2002

Statut juridique

propriété de la commune ; mode d'acquisition inconnu ; Toulouse ; musée Saint-Raymond

Numéro d'inventaire

2000.14.178 ; MO 94 - R 216 (Ancien numéro)

Exposition

Monnaies d'or des musées de Toulouse, Toulouse, Musée Paul-Dupuy et Musée Saint-Raymond, 1994.

Bibliographie

Coins of the Roman Empire in the British Museum, V², Pertinax to Elagabalus (H. Mattingly, R.A.G. Carson, P.V. Hill), Londres, 1975. (195)
Mattingly, H., Sydenham, E.A., The Roman Imperial Coinage, IV/1, Pertinax to Geta, 1936. (57)
Catalogue d'exposition Les monnaies d'or des Musées de Toulouse, Toulouse, Musée Paul-Dupuy, musée Saint-Raymond, 1994, (n° 178)

Rédacteur

équipe du musée Saint-Raymond

Copyright notice

© Toulouse, musée Saint-Raymond, © Service des musées de France, 2017

Crédits photographiques

© Photo Daniel Martin CC BY-SA

 

Renseignements sur le musée

 

05630000873

Notices :  

1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   11   12   13   14   15   16   17  

Lots de réponses :  


Requête :   ((222 entre) :MILL )
Relations :   Synonymes=1, Spécifiques=5, Génériques=0