Joconde - catalogue - dictionnaires
Joconde
Portail des collections
des musées de France
logo  catalogue - notice complète
  icone imprimer
Réponse n° 83
Domaine

peinture

Dénomination

tableau

Titre

Saint Jean l'Evangéliste à Patmos ; San Juan Evangelista en Patmos

Auteur/exécutant

MATES Joan

Précision auteur/exécutant

MATES : Villafranca del Penedès, ? ; Barcelone, 1431 ; nationalité : Catalane, Hispanique

Ecole

Espagne

Lieu création / utilisation

Espagne, Catalogne (lieu de création)

Période création/exécution

1er quart 15e siècle

Genèse

commande

Historique

L'activité de Joan Mates est documentée à Barcelone de 1391 à 1431. L'identification, grâce à l'un de ces documents d'un retable peint entre 1411 et 1415 pour la cathédrale de Barcelone (Retable des saints Martin et Ambroise) a permis de lui attribuer par analogie un groupe de peintures dont certaines avaient été un moment rassemblées sous le nom du " Maître de Peñafiel ". L'attribution du panneau de Castres à Mates et l'identification de sa provenance sont dues à Post. Le saint Jean de Patmos que possède le musée de Castres prend sa place au sein d'un ensemble consacré à saint Jean-Baptiste et à saint Jean l'Evangéliste. Le centre, représentant les deux saints avec un donateur, est aujourd'hui conservé dans la collection Thyssen-Bornemisza, à Madrid. On connaît encore deux des panneaux consacrés à saint Jean l'Evangéliste : saint Jean buvant dans la coupe empoisonnée et le martyre du saint, tous deux dans la collection Carreras Mercader de Barcelone. Du volet consacré à saint Jean-Baptiste, subsistent deux panneaux appartenant à la même collection : la naissance du saint et la décapitation de saint Jean et le festin d'Hérode. La scène représente l'apôtre exilé, par ordre de l'empereur Domitien, dans l'île de Patmos où, selon la tradition, il eut les visions de la révélation qu'il a relatées dans l'Apocalypse. Mates a traduit ici l'épisode de l'apparition de la bête à sept têtes, symbole de l'Antéchrist, en interprétant avec une merveilleuse fantaisie certains motifs aux enlumineurs français tels que l'écritoire en forme de niche et le paysage escarpé avec des rochers en vrille surmontés de tours. La multiplication des courbes, le choix arbitraire des couleurs, rouge du côté de l'apôtre et vert du côté de la bête, et le traitement ironique des gueules ouvertes ou de la minuscule barque du passeur, révèlent l'un des aspects les plus pittoresques du talent de l'artiste. Egalement caractéristique du maître est sa manière d'indiquer les boucles des cheveux et d'entourer les nimbes d'un cercle noir orné de points blancs. Son style élégant, dynamique et pourtant ironique le situe parmi les meilleurs représentants de l'art gothique international. La pièce peut être datée de la maturité de l'artiste après 1418. Extrait du cat. exp. Madrid/Bilbao, 2002/2003, E. Hamon

Matériaux/techniques

peuplier, tempera, bois

Description

Tempera sur bois de peuplier

Dimensions

Hauteur en m 0.78 ; Largeur en m 0.92

Sujet représenté

figure biblique (saint Jean l'Evangéliste, Patmos, grotte, écriture, instrument d'écriture : plume, encrier)

Précision sujet représenté

La scène représente l'apôtre exilé par ordre de l'empereur Domitien, dans l'île de Patmos où, selon la tradition, il eut les visions de la révélation qu'il a relaté dans l'Apocalypse. Mates a traduit ici l'épisode de l'apparition de la bête à sept têtes, symbole de l'antéchrist, en interprêtant avec une merveilleuse fantaisie certains motifs des enlumineurs français tels que l'écritoire en forme de niche et le paysage escarpé avec des rochers en vrille surmontés de tours.

Lieu de conservation

Castres ; musée Goya

Musée de France
au sens de la loi n°2002-5 du 4 janvier 2002

Statut juridique

propriété de la commune ; legs ; Castres ; musée Goya

Date acquisition

1893

Anciennes appartenances

Collection privée, Briguiboul Marcel

Numéro d'inventaire

894-5-1

Exposition

Trésors de la Peinture Espagnole. Eglises et Musées de France, Musée du Louvre et Musée des Arts Décoratifs, Paris, janvier-avril 1963.

Bibliographie

Inventaire général des collections du musée Goya, Tome I, Peintures hispaniques - sous la directions de Jean-Louis Augé, Conservateur en Chef des musées de Castres (N°14, p.32)
Ressort Cl., Augé J.L., Peintures et sculptures espagnoles des XIVème et XVème siècles, série "Regard sur...", 3, Castres, Musée Goya, 2000, p. 2. (p. 2)
AUGE, J.L., Le Musée Goya..., op. cit., 1997 (p. 18)
Trésors de la peinture espagnole. Eglises et Musées de France, Paris, Museo de Artes Decorativas (2ème édition), 1963, p.103 (p. 103)
Catalogue du Musée Goya , POULAIN G., Castres, 1961, p.8 (p. 8)
Trésors des Musées de province, dans La Revue Française , 1957, p.1 (p.1)

Rédacteur

Berthoumieu Cécile

Copyright notice

© Castres, Musée Goya, © Service des musées de France, 2011

Crédits photographiques

© Castres ; musée Goya, photographe : Pascal Bru

 

Demande de photographie et/ou de conditions d'utilisation

 

Renseignements sur le musée

 

Contact musée

 

05940000064

Notices :  

1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   11   12   13   14   15   16   17   18   19   20   21   22   23   24   25   26   27   28   29   30   31   32   33   34   35   36   37   38   39   40   41   42   43   44   45   46   47   48   49   50   51   52   53   54   55   56   57   58   59   60   61   62   63   64   65   66   67   68   69   70   71   72   73   74   75   76   77   78   79   80   81   82   83   84   85   86   87   88   89   90   91   92   93   94   95   96   97   98   99   100   101   102   103   104   105   106   107   108   109   110   111   112   113   114   115   116   117   118   119   120   121   122   123   124   125   126   127   128   129   130   131   132   133   134   135   136   137   138   139   140   141   142   143   144   145   146   147   148   149   150   151   152   153   154   155   156   157   158   159   160   161   162   163   164   165   166   167   168   169   170   171   172   173   174   175   176   177   178   179   180   181   182   183   184   185   186   187   188   189   190   191   192   193   194   195   196   197   198   199   200  

Lots de réponses :  

1-200  201-372 


Requête :   ((1er quart 15e siècle) :PERI )
Relations :   Synonymes=1, Spécifiques=5, Génériques=0