Joconde - catalogue - dictionnaires
Joconde
Portail des collections
des musées de France
logo  catalogue - notice complète
  icone imprimer
Réponse n° 623
Domaine

médiéval ; mérovingien ; costume - accessoires du costume

Dénomination

plaque-boucle (triangulaire)

Période création/exécution

6e siècle ; 7e siècle

Découverte/collecte/récolte

provenance inconnue

Précision découverte/collecte

région de Nantes (?)

Matériaux/techniques

bronze, moulage, martelage, étamé

Description

Plaque-boucle triangulaire à cinq bossettes. Bronze. Provenance inconnue. Fin VIe siècle- VIIe siècle. Plaque-boucle triangulaire à cinq bossettes et quatre tenons de fixation à la ceinture. Cette plaque-boucle est complète : elle se compose d'une plaque, d'une boucle et d'un ardillon. La plaque de forme triangulaire possède cinq bossettes décoratives à tête hémisphérique entourées d'un cordelet. Le décor de la plaque s'articule autour des cinq bossettes avec, comme motif central, un décor natté. Des formes rectangulaires complétées à l'intérieur par des points, sont imbriquées les unes dans les autres donnant ainsi un aspect de vannerie. Une bordure en motif de lignes et de zigzags épouse le contour de la plaque et des bossettes. Près de la boucle, une série de triangles complète l'ornementation. L'ardillon présente un bouclier de forme scutiforme dont le champ est orné en son centre d'une fleur ou d'un trèfle à quatre feuilles entouré de hachures, de bâtonnets et de cordelette. Le tout est difficilement lisible à cause de l'usure. La lame de l'ardillon est fortement recourbée sur le dessus et creuse au dessous. Elle se rétrécit vers la pointe. La boucle, de forme ovale, est très aplatie. Elle est ornée de décors gravés répartis en 3 registres : une bande de motif en zigzag, une bande de motifs en marches d' escaliers (chevrons) et une frise de hachures, qui s'interrompent sur la zone de contact avec la lame de l'ardillon, ornée soit d'un décor géométrique varié, soit d'un motif animalier stylisé (l'usure ne nous permet pas d'identifier avec certitude ce décor). Le mode d'attachement des élements est masqué par la présence de l'ardillon. Deux languettes à oeillet, dont l'une est brisée, viennent encadrer deux autres tiges de mêmes natures issues de la boucle, entre lesquelles vient s'insérer la boucle de l'ardillon. De très nombreuses plaques-boucles de ce type, comportant souvent des décorations quasiment identiques ont été découvertes dans des sépultures à Condé-sur-Noireau (en Seine et Marne, cf. "L'Ile de France de Clovis à Hugues Capet du Ve au Xe siècle", éd. Valhermeil, 1993, p.292), deux ont été trouvées à Pont- Authon (en Normandie, cf. Cl. Lorren, "Fibules et plaques-boucles de Normandie", thèse, Caen, 1986, pl. XXI, n°2 et 3, type BB2.). Ces plaques-boucles sont unanimement datées de la fin du VIe et du VIIe siècles. Malgrè la provenance inconnue de cette plaque-boucle, il est plus que probable, qu'elle sorte d'un des ateliers de la Loire, comme l'attestent sa forme, son mode d'articulation des éléments, mais également le motif d'onementation du champ de la plaque, que l'on retrouve fréquemment dans cette région. Datation : Fin VIe - VIIe siècle PUTI Les plaques-boucles sont, avec les fibules, les objets les plus représentatifs de la tradition artistique liée au costume de l'époque mérovingienne. Les plaques-boucles sont destinées à fermer la ceinture, à maintenir les courroies des chaussures et des baudriers. Elles constituent un véritable ornement grâce à la plaque décorative, articulée ou non, qui est attachée à la boucle. L'ensemble est fixé au cuir de la ceinture par des rivets. Inconnues lors des grandes invasions germaniques, elles apparaissent au Ve siècle sous la forme de petites plaques-boucles cloisonnées ou en fer damasquiné. Au cours du VIe et VIIe siècles, elles sont remplacées par des parures en bronze dont la taille augmente progressivement jusqu'au VIIIe siècle; siècle où elles disparaissent des dépôts funéraires. Les plaques-boucles les plus tardives ont été complétées par des contre-plaques et des plaques dorsales. Les plaques-boucles, portées par les hommes et les femmes, ont des formes, des modes de fixation, d'articulation et d'utilisation qui font de ces parures un des ornements les plus riches et les plus variés des oeuvres mérovingiennes. Les études faites sur les plaques-boucles permettent de retracer une typologie fiable de cet élément de ceinture que l'on rencontre dans tout l' espace mérovingien et avec pour certaines régions, des spécificités

Dimensions

Longueur en cm plaque: 9.3 ; Longueur en cm boucle: 5.9 ; Longueur en cm ardillon: 4.65 ; Largeur en cm plaque: 5.8 ; Largeur en cm boucle: 2.9 ; Epaisseur en cm plaque: 1.75 ; Epaisseur en cm boucle: 0.8 ; Epaisseur en cm ardillon: 1.1 ; Poids en gr plaque : 73.71 ; Poids en gr boucle : 24.08 ; Poids en gr ardillon : 16.80

Utilisation/destination

parure

Etat de conservation

En 2012 : Bon état ; complet

Lieu de conservation

Nantes ; musée départemental Dobrée

Musée de France
au sens de la loi n°2002-5 du 4 janvier 2002

Statut juridique

propriété du département ; legs ; Loire-Atlantique ; musée départemental Dobrée

Date acquisition

1927

Anciennes appartenances

Collection privée, Vigneron-Jousselandière Alfred

Numéro d'inventaire

927.1.28

Commentaires

Plaque-boucle complète avec sa boucle et son ardillon

Exposition

Traces humaines, musée Dobrée, 2006-2010 (Vitrine mérovingienne 1, n° 14)

Bibliographie

cat 1964 (Art mérovingien) (Costa, 253 )
(Peau n° 39)
Aiquités Nationales (6, p. 78)
Cstelle Constant "Les éléments de parures dans les collections mérovingiennes du Musée Dobrée à Nantes." Mémoire de Maîtrise, Université de Nantes, 2000. (p.25, n°15)ue e

Rédacteur

Chaudriller Séverine

Copyright notice

© Nantes, musée départemental Dobrée, © service des musées de France, 2012

Crédits photographiques

© musée Dobrée

 

demande de photographie et/ou de conditions d'utilisation

 

Renseignements sur le musée

 

Contact musée

 

07450023267

Notices :  

601   602   603   604   605   606   607   608   609   610   611   612   613   614   615   616   617   618   619   620   621   622   623   624   625   626   627   628   629   630   631   632   633   634   635   636   637   638   639   640   641   642   643   644   645   646   647   648   649   650   651   652   653   654   655   656   657   658   659   660   661   662   663   664   665   666   667   668   669   670   671   672   673   674   675   676   677   678   679   680   681   682   683   684   685   686   687   688   689   690   691   692   693   694   695   696   697   698   699   700   701   702   703   704   705   706   707   708   709   710   711   712   713   714   715   716   717   718   719   720   721   722   723   724   725   726   727   728   729   730   731   732   733   734   735   736   737   738   739   740   741   742   743   744   745   746   747   748   749   750   751   752   753   754   755   756   757   758   759   760   761   762   763   764   765   766   767   768   769   770   771   772   773   774   775   776   777   778   779   780   781   782   783   784   785   786   787   788   789   790   791   792   793   794   795   796   797   798   799   800  

Lots de réponses :  

1-200  201-400  401-600  601-800  801-816 


Requête :   ((6e siècle) :PERI )
Relations :   Synonymes=1, Spécifiques=5, Génériques=0