Joconde - catalogue - dictionnaires
Joconde
Portail des collections
des musées de France
logo  catalogue - notice complète
  icone imprimer
Réponse n° 17463
Domaine

peinture

Dénomination

tableau

Titre

La Renaissance des Arts

Auteur/exécutant

ABEL DE PUJOL Alexandre Denis

Précision auteur/exécutant

Valenciennes, 1787 ; Paris, 1861

Ecole

France

Période création/exécution

1er quart 19e siècle

Millésime création/exécution

1819

Genèse

esquisse ; oeuvre en rapport

Historique

esquisse préparatoire du plafond réalisé en 1819 pour l'ancien escalier du musée du Louvre (Fontaine et Percier, architectes), érigé sur l'emplacement de l'ancienne salle de spectacle de Catherine de Médicis et de Henri IV, pour relier le Musée des Antiques à la Galerie des tableaux et aux diverses salles du premier étage ; copie réduite et autographe de ce plafond également conservée au musée de Valenciennes (P.46.1.497);le programme de décoration, entièrement consacré aux Beaux-Arts comprenait une partie monumentale et ornementale - sculptures et bas-reliefs - dont la réalisation fut confiée à Caillouette, Guillois, Guersant, Laitié, Taunay et Petitot les plafonds reçurent les oeuvres de Meynier La France protégeant l'élan des Beaux-Arts (1819);esquisse à Dijon, Musée Magnin) et d'Abel de Pujol : La Renaissance des Arts (Magasin pittoresque, avril 1841, pp. 105-106). Les conditions dans lesquelles Abel de Pujol reçut et exécuta la commande de cette oeuvre nous sont bien connues grâce à la correspondance, publiée par Pierre Angrand, qu'échangèrent à ce propos le Comte de Forbin, Directeur des Musées Royaux et le Comte de Pradel, Ministre d'Etat Chargé de la Maison du Roi. Le 14 février 1819, Forbin informe le Comte de Pradel que Prud'hon, initialement choisi pour exécuter le plafond et qui avait déjà perçu un acompte correspondant au tiers de la somme se récusait mais il précise par ailleurs que Abel de Pujol pressenti quelques jours auparavant pour ce travail - le 12 février - acceptait, l'insigne faveur qui lui était accordée et saisissait avec empressement cette occasion de prouver son zèle et son beau talent;le peintre prenait l'engagement d'être prêt le 10 août afin que l'oeuvre puisse être vue à l'ouverture du Salon le 25 août (Pierre Angrand, 1972, pp. 26-28). Le contrat de commande est daté du 17 mars 1819 (Arch. Nat. O3 1400). Le délai relativement court imparti à Abel de Pujol pour cette réalisation en explique certainement les insuffisances d'autant que c'était la première fois que le peintre se trouvait confronté aux problèmes posés par un programme décoratif de cette ampleur. L'allongement légèrement maniéré des figures, un coloris très frais et des forts contrastes de valeur, surtout sensibles dans l'esquisse de Valenciennes, sont les seules privautés stylistiques qu'il s'accorde dans une oeuvre élaborée dans le respect des conventions picturales en honneur sous la Restauration. Comme oeuvres en rapport, on signale : le plafond de l'ancien escalier du Louvre, détruit lors des travaux d'aménagement de 1855;les fragments réclamés par la Ville de Valenciennes ont été placés au plafond du grand escalier du vestibule des Académies, où ils sont toujours visibles aujourd'hui (restitution Henry Pluchard);du plafond initial, il subsiste la partie droite de la zone médiane et la partie supérieure. - Un dessin: A. Pujol, La Renaissance des Arts, dessin du plafond du Grand Escalier du Louvre (Vente du Peintre Blondel le 12 décembre 1853, no 143). - Un dessin préparatoire pour : L'Ignorance, pierre noire et rehauts de craie blanche sur papier bis, mis au carreau, (H. : 0.417;H. : 0.545) annoté Abel de Pujol. Plafond de l'escalier du Louvre, Valenciennes, Musée des Beaux-Arts, INV.: 46.2.240. - Un dessin: Etude pour une figure (L'Architecture ?),- Paris, Musée du Louvre, Cabinet des dessins, INV. : R.F. 7265. - Un dessin: Etude de corps de femme voltigeant dans les airs (croquis pour le plafond de l'escalier du Louvre). Crayon noir sur papier teinté (H. : 0.46;L. : 0.26), Cat. de vente Paul Prouté, no 18, Paris, 1925, no 75. Dominique Viéville

Matériaux/techniques

peinture à l'huile, toile

Dimensions

H. 76.2, l. 47.5

Sujet représenté

scène (allégorie, les arts, la paix, vérité, commerce, liberté, symbole, torche, nuage, attribut, art de la peinture, art de la gravure, art de l'architecture, art de la sculpture, Génie)

Précision sujet représenté

L'allégorie est décrite comme suit dans le livret du Salon de 1819 : La Renaissance des Arts. Sous le regard protecteur de la Vérité, de la Paix, du Commerce et de la Liberté, le génie qui préside aux Beaux-Arts les fait sortir des ténèbres. D'une main il agite son flambeau, de l'autre, il les appelle à la lumière et les dégage des voiles dont la Nuit, le Fanatisme et l'Ignorance les avaient enveloppés La peinture, la Sculpture, l'Architecture et la Gravure s'élèvent en offrant au Génie les divers attributs qui les distinguent . L'esquisse de Valenciennes paraît en tous points conforme à cette description ainsi qu'à l'oeuvre pour les parties conservées. C.P. Landon (Annales du Musée, 1819, pp. 41-46) apporte une précision iconographique importante qui n'apparaît pas sur l'esquisse et dont il n'est pas fait mention dans le livret du Salon: On remarque sous le bras de [la Gravure] une planche représentant le Serment des Horaces, premier chef-d' oeuvre qui ait ramené l'Ecole Française à la pureté de goût antique (... ). Ainsi l'hommage rendu au Serment des Horaces, espèce d'apothéose anticipée de l'auteur de ce tableau, ne doit être considérée que comme un témoignage de la reconnaissance d'un élève envers son maître et il ne tirerait point à conséquence s'il n'était consacré par un monument public. La destruction de cette partie du plafond ne permet pas de vérifier si Abel de Pujol laissa subsister ce détail au lendemain du Salon ou si, en se conformant aux conseils de Landon, il ôta ce trait que réprouve également la vérité et les convenances quelque soit le talent de l'artiste célèbre auquel cet hommage est consacré . Sans doute est-ce aussi au nom de ces mêmes convenances instaurées par la Restauration que l'auteur s'interroge : Que fait là le Fanatisme armé de son poignard, hors-d'oeuvre tout à fait insignifiant et même déplacé ? . L'oeuvre définitive reste conforme à l'esquisse quant à la composition et à la définition des figures : C.P. Landon juge sévèrement l'une et l'autre et observe qu'il y a trop peu d'union entre les différentes masses, que les quatre figures du groupe principal (... ) présentent des raccourcis outrés et peu gracieux et qu'isolées dans l'espace au lieu d'être soutenues par un nuage, elles paraissent tomber dans leur position perpendiculaire plutôt que de prendre leur essor . Pour T..., l'auteur de la chronique du Salon des Beaux-Arts (Moniteur Universel, le 14 septembre 1819), cette peinture est visiblement l'ouvrage d'un homme de beaucoup de talent. L'ordonnance est hardie et magnifique, l'action de chaque figure est juste et bien conçue. La chute des monstres que le Génie précipite dans les enfers rappelle les compositions et le dessin des plus grands maîtres... De fait ce sont bien les grands maîtres qu' Abel de Pujol sollicite pour assurer à sa décoration la monumentalité qu'exigeait sa prestigieuse destination. Dominique Viéville

Lieu de conservation

Valenciennes ; musée des Beaux-Arts

Musée de France
au sens de la loi n°2002-5 du 4 janvier 2002

Statut juridique

propriété de la commune ; Valenciennes ; musée des Beaux-Arts ; don

Date acquisition

1890 entrée matérielle

Anciennes appartenances

Moyaux Constant

Numéro d'inventaire

P.46.1.288

Exposition

Calais, Arras, Douai, Lille. Trésors des Musées du Nord de la France. II. peinture française 1770-1830. (no 49, repr.)

Bibliographie

1898, Valenciennes, Catalogue du Musée. (no 283) ; PILLION, Jules : Catalogue des peintures, sculptures, pastels et dessins exposés dans le Palais des Beaux-Arts (Place Verte). Valenciennes, 1909. (no 119) ; Catalogue provisoire des tableaux et des sculptures. Valenciennes, 1923. (no 119) ; peintures, sculptures, dessins, tapisserie exposés dans les salles du Palais des Beaux-Arts de la Ville de Valenciennes. Valenciennes, 1931. (no 327)

Copyright notice

© Direction des musées de France

Crédits photographiques

© Claude Thériez

 

Demande de photographie et/ou de conditions d'utilisation

 

Renseignements sur le musée

 

Contact musée

Site complémentaire

MUSENOR

 

06380000026

Notices :  

17401   17402   17403   17404   17405   17406   17407   17408   17409   17410   17411   17412   17413   17414   17415   17416   17417   17418   17419   17420   17421   17422   17423   17424   17425   17426   17427   17428   17429   17430   17431   17432   17433   17434   17435   17436   17437   17438   17439   17440   17441   17442   17443   17444   17445   17446   17447   17448   17449   17450   17451   17452   17453   17454   17455   17456   17457   17458   17459   17460   17461   17462   17463   17464   17465   17466   17467   17468   17469   17470   17471   17472   17473   17474   17475   17476   17477   17478   17479   17480   17481   17482   17483   17484   17485   17486   17487   17488   17489   17490   17491   17492   17493   17494   17495   17496   17497   17498   17499   17500   17501   17502   17503   17504   17505   17506   17507   17508   17509   17510   17511   17512   17513   17514   17515   17516   17517   17518   17519   17520   17521   17522   17523   17524   17525   17526   17527   17528   17529   17530   17531   17532   17533   17534   17535   17536   17537   17538   17539   17540   17541   17542   17543   17544   17545   17546   17547   17548   17549   17550   17551   17552   17553   17554   17555   17556   17557   17558   17559   17560   17561   17562   17563   17564   17565   17566   17567   17568   17569   17570   17571   17572   17573   17574   17575   17576   17577   17578   17579   17580   17581   17582   17583   17584   17585   17586   17587   17588   17589   17590   17591   17592   17593   17594   17595   17596   17597   17598   17599   17600  

Lots de réponses :  

1-200  201-400  401-600  601-800  801-1000  1001-1200  1201-1400  1401-1600  1601-1800  1801-2000  2001-2200  2201-2400  2401-2600  2601-2800  2801-3000  3001-3200  3201-3400  3401-3600  3601-3800  3801-4000  4001-4200  4201-4400  4401-4600  4601-4800  4801-5000  5001-5200  5201-5400  5401-5600  5601-5800  5801-6000  6001-6200  6201-6400  6401-6600  6601-6800  6801-7000  7001-7200  7201-7400  7401-7600  7601-7800  7801-8000  8001-8200  8201-8400  8401-8600  8601-8800  8801-9000  9001-9200  9201-9400  9401-9600  9601-9800  9801-10000  10001-10200  10201-10400  10401-10600  10601-10800  10801-11000  11001-11200  11201-11400  11401-11600  11601-11800  11801-12000  12001-12200  12201-12400  12401-12600  12601-12800  12801-13000  13001-13200  13201-13400  13401-13600  13601-13800  13801-14000  14001-14200  14201-14400  14401-14600  14601-14800  14801-15000  15001-15200  15201-15400  15401-15600  15601-15800  15801-16000  16001-16200  16201-16400  16401-16600  16601-16800  16801-17000  17001-17200  17201-17400  17401-17600  17601-17800  17801-18000  18001-18200  18201-18400  18401-18600  18601-18800  18801-19000  19001-19200  19201-19400  19401-19600  19601-19800  19801-20000  20001-20200  20201-20400  20401-20433 


Requête :   ((1er quart 19e siècle) :PERI )
Relations :   Synonymes=1, Spécifiques=5, Génériques=0