Joconde - catalogue - dictionnaires
Joconde
Portail des collections
des musées de France
logo  catalogue - notice complète
  icone imprimer
Réponse n° 72
Domaine

arts décoratifs ; croyances - coutumes ; sculpture

Dénomination

panneau

Titre

Monument de Pierre Odebert et Odette Maillard

Auteur/exécutant

BORNIER Nicolas (sculpteur)

Précision auteur/exécutant

BORNIER : Bourberain, 1762/07/26 ; Dijon, 1829/09/18

Lieu création / utilisation

France, Côte-d'Or, Dijon (lieu de création, lieu d'utilisation)

Période création/exécution

1er quart 19e siècle

Millésime création/exécution

1812

Genèse

objet en rapport

Historique

Les sculptures représentant Pierre Odebert et Odette Maillard sont l'oeuvre de Nicolas Bornier. Dans une lettre ouverte, parue dans "l'Almanach du département de la Côte-d'Or" en 1818, Nicolas Bornier s'attribue, en effet, la réalisation des deux statues priantes lors de la reconstitution de ce monument commandée en 1812. Louis-Bénigne Baudot, dans ses "Notes prises en mars 1789 sur place et d'après les objets mêmes, dans les églises et dans divers établissements religieux" (BMD, ms 1608, Fol. 49 ro. Sainte-Anne) indique : "Dans le choeur de l'église, qui est petite, on remarque le mausolée de Pierre Odebert, Conseiller au Parlement, et de sa femme. Ils sont représentés à genoux devant un prie-Dieu. Ces deux figures sont en pierre. Le reste du tombeau n'a rien de remarquable. La base est très massive". Dans la marge est ajouté : "Nicolas Bornier, sculpteur à Dijon, m'a dit qu'il avait vu les restes brisés des deux statues de ce tombeau, lesquelles ne sauraient être de Jean Dubois qui les aurait mieux faites. Note donnée de vive voix le 29 avril 1822". ; voir aussi : ville de Dijon/Musée d'Art Sacré/Eglise Sainte-Anne/Fondateurs de l'Hospice/Sainte-Anne(Pierre Odebert et/Odette Maillard)par/Joseph Tournon(1820)/Edition Media Conseil, Dijon. (94.80.8) Oeuvre, Cénotaphe (950.1.6) Présenté avec, Cénotaphe (950.1.7) Présenté avec ; Une série de 10 cartes postales noir et blanc éditées par Média Conseil Dijon et vendues jusqu'en 1993 au Musée d'Art Sacré, représente des vues du Musée et des objets qui y étaient exposés en 1980 : une des cartes (inv.94.80.8) représente ce monument, avec l'inscription au verso : " Fondateurs de l'Hospice / Sainte-Anne (Pierre Odebert et / Odette Maillard) par / Joseph Tournon (1820)". Le nom de cet artiste et la date n'apparaissent toutefois dans aucun autre des documents rédigés par le chanoine Marilier.

Matériaux/techniques

calcaire, calcaire oolithique, marbre noir, peint, taillé, doré

Description

Monument en calcaire sculpté et peint, avec une plaque en marbre noir portant des inscriptions en lettres dorées. Informations données par Pierre Rat : pierre calcaire blanche d'Asnières-lès-Dijon, calcaire rose oolithique et bioclastique du jurassique moyen (variété de pierre de Chassagne), marbre noir de Dinant. La pyramide tronquée est en calcaire blanc peint en noir (test à l'acide chlorhydrique à mi-hauteur sur le côté dextre). ; Monument composé de deux registres. Le registre inférieur est en calcaire blanc orné de volutes végétales et, sur les côtés, de deux angelots, celui de gauche tenant une chute de fruits, celui de droite tenant une chute de fleurs. Ces éléments décoratifs servent de cadre à une plaque de marbre noir inscrite en lettres d'or. L'entablement, en calcaire rose, supporte la représentation sculptée en calcaire d'Asnières, des deux fondateurs de l'Hospice Sainte-Anne de Dijon. Ces derniers sont agenouillés sur des coussins, de part et d'autre d'un prie-Dieu (?) recouvert d'une draperie et sur lequel est posé un livre fermé. A gauche, Pierre Odebert, de face, le visage de trois-quart, vêtu de l'habit de parlementaire, tient le parchemin de fondation de l'Hospice dans sa main droite. A droite, Odette Maillard, son épouse, portant un couvre-chef et une longue robe, est tournée de trois-quart face. Elle a les mains jointes en attitude de prière. Les deux personnages sont figurés devant une pyramide tronquée en calcaire peint en noir, supportant une urne à son sommet.

Dimensions

Hauteur en cm 320 ; Largeur en cm 250 ; Profondeur en cm 36

Inscriptions

dédicace (français)

Précision inscriptions

dédicace : Dédicace en lettres d'imprimerie dorées, sur la plaque en marbre noir : M. PIERRE ODEBERT CONS[EILL]ER DV ROY AV PARLEMENT DE BOVRGONGNE / PRESIDENT AVX REQVESTES DV PALAIS A DIION, FILZ DE M[ONSIEUR] LOVIS ODEBERT / PREMIER CONSEILLIER DVD. PARLEMENT ET DAME ODETTE MAILLARD / SA FEMME ONT FAICT BASTIR CEST HOSTEL ET DOTTE DE QUATRE / VINGTZ MIL LIVRES EN P[ ]NAL. PAR CONTRACTZ RECEVS RAIAVD NOT[AI]RE / LES VIIIe. IANVIER 1633. XXVIIIe. MAY 1642 ET LE XIX. DE FEBVRIER 1649 / LE REVENV DE LAQVELLE SOMME LE SD. SR ET DAME FONDATEVRS ONT / DESTINE PO[U]R NOVRRIR ET FAIRE APPRENDRE MESTIER A DES PAVVRES / ORPHELINS FILZ ET FILLES AINSY QV'IL EST PORTE PAR LE CONTRACT / DE LA DESTINA[TI]ON. RECEV REGNAVLT NOT[AI]RE LE XXV. DAPVRIL 1649.

Utilisation/destination

culte des morts

Période utilisation/destination

17e siècle ; 1er quart 19e siècle

Sujet représenté

portrait collectif (Odebert Pierre, magistrat, homme, agenouillé, femme, Maillard Odette, prière, prie-Dieu, livre, coussin, objet funéraire) ; ornementation (angelot, fruit, fleur, volute)

Lieu de conservation

Dijon ; musée d'Art Sacré

Musée de France
au sens de la loi n°2002-5 du 4 janvier 2002

Statut juridique

propriété de la commune ; achat ; Dijon ; musée d'Art Sacré ; classé MH

Date acquisition

1950

Anciennes appartenances

Centre Hospitalier Régional de Dijon

Numéro d'inventaire

950.1.8 ; 00020 (Référence Texto MAS) ; 011 (Inventaire Marilier)

Commentaires

Monument mentionné sur l'inventaire de mai 1981 du chanoine Marilier. ; Pierre Odebert (Avallon, 1574-Dijon, 1661) est conseiller au Parlement de Dijon et Président aux requêtes du Palais. Constatant les ravages de la peste de 1631 et n'ayant pas d'enfant, il décide, avec sa femme Odette Maillard, de fonder un hospice afin d'y recueillir des orphelins et orphelines et leur apprendre un métier. Dès 1633, les époux Odebert fondent l'Hostel Sainte-Anne. D'abord au bord de l'Ouche, dans les appartements de l'hôpital Notre-Dame de la Charité fondé en 1504, il est ensuite transféré en 1686, rue Condorcet, où des terrains sont acquis dès 1682 pour construire d'immenses bâtiments. Mais, en 1803, ces bâtiments sont convoités pour installer le lycée impérial. Le monastère des Bernardines, n'étant plus occupé par les religieuses depuis la Révolution, les orphelines s'installent dans ces bâtiments dès la fin de l'année 1803. Le chanoine Marilier, dans le manuscrit du catalogue de 1985, décrit le monument de la manière suivante : "Monument à la mémoire des Fondateurs de l'Hospice Ste Anne pour le compte du marquis de Saint-Seine leur descendant". Le procès verbal du 25 décembre 1801 sur l'état des bâtiments de l'Hospice Sainte-Anne (actuel collège Pardé) mentionne la présence du monument en ces lieux et la destruction des statues par les troupes de la Révolution qui y ont stationné. Sylvain Laveissière, dans son dictionnaire, cite un extrait de l'Inventaire Général des Richesses Artistiques de la France de 1905 : "Monument funéraire du président Pierre Odebert, et de sa femme Odette Maillard, fondateurs de l'hospice de Dijon en 1645, 1812, statues, pierre. Dijon, ancien Hospice Ste -Anne".

Exposition

"Hospice et Hôpital, 1803-1974", Dijon, Musées de la Vie Bourguignonne et d'Art Sacré, du 21 septembre au 30 décembre 2002

Bibliographie

FETU (Nicolas), "Index analytique des objets d'art et d'archéologie existant en 1892 dans les églises, hospices, couvents... de la ville de Dijon", Dijon, Imprimerie Jobard, 1892 (p. 37)
CHABEUF (Henri), "Dijon à travers les âges : histoire et description", Dijon, Damidot, 1897 (p. 114)
GAITET (Louis), "Histoire et description de l'Hospice Sainte-Anne à Dijon", Paris, Plon-Nourrit, 1904
LAVEISSIERE (Sylvain), "Dictionnaire des artistes et ouvriers d'art de Bourgogne", Paris, F. de Nobele, 1980 (Tome 1, p. 61)
MARILIER (Jean), "Le musée d'Art Sacré de Dijon", Dijon, Imprimerie municipale, 1980 (notice 18)
MARILIER (Jean), "Le musée d'art sacré de Dijon", Dijon, Imprimerie municipale, 1985 (notice 18)
MARILIER (Jean), "Le musée d'Art Sacré de Dijon", Dijon, Imprimerie municipale, 1987 (notice 18)
BRAHIMI (Claude), "L'église Sainte-Anne de Dijon (XVIIIème siècle)", Mémoire de DES d'Histoire sous la dir. de V. L. Tapie, Université de Paris, Faculté des Lettres et Sciences Humaines, 1984 (p. 17 et 24)
BLONDEL (Madeleine), "Recuellir les orphelins. L'Hospice Sainte-Anne à Dijon", Bulletin des Musées de Dijon, 2002, n°8, p.13-21 (ill.p.14)
BEAUVALOT (Yves), " A propos des monuments funéraires des Odebert par Jean Dubois (1625-1694) : nouvelle approche et découvertes", Bulletin des musées de Dijon, 2014-2015, n°14, p. 44-54 (ill. p. 53)

Rédacteur

Darviot Alix-Anne

Copyright notice

© Dijon, musée d'Art Sacré, © Service des musées de France, 2017

Crédits photographiques

© Perrodin - utilisation soumise à autorisation

 

Renseignements sur le musée

 

01390009087

Notices :  

1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   11   12   13   14   15   16   17   18   19   20   21   22   23   24   25   26   27   28   29   30   31   32   33   34   35   36   37   38   39   40   41   42   43   44   45   46   47   48   49   50   51   52   53   54   55   56   57   58   59   60   61   62   63   64   65   66   67   68   69   70   71   72   73   74   75   76   77   78   79   80   81   82   83   84   85   86   87   88   89   90   91   92   93   94   95   96   97   98   99   100   101   102   103   104   105   106   107   108   109   110   111   112   113   114   115   116   117   118   119   120   121   122   123   124   125   126   127   128   129   130   131   132   133   134   135   136   137   138   139   140   141   142   143   144   145   146   147   148   149   150   151   152   153   154   155   156   157   158   159   160   161   162   163   164   165   166   167   168   169   170   171   172   173   174   175   176   177   178   179   180   181   182   183   184   185   186   187   188   189   190   191   192   193   194   195   196   197   198   199   200  

Lots de réponses :  

1-200  201-400  401-600  601-800  801-1000  1001-1200  1201-1400  1401-1600  1601-1800  1801-2000  2001-2200  2201-2400  2401-2600  2601-2800  2801-3000  3001-3200  3201-3400  3401-3600  3601-3800  3801-4000  4001-4200  4201-4400  4401-4600  4601-4800  4801-5000  5001-5200  5201-5400  5401-5600  5601-5800  5801-6000  6001-6200  6201-6400  6401-6600  6601-6800  6801-7000  7001-7200  7201-7400  7401-7600  7601-7800  7801-8000  8001-8200  8201-8400  8401-8600  8601-8800  8801-9000  9001-9200  9201-9400  9401-9600  9601-9800  9801-10000  10001-10200  10201-10400  10401-10600  10601-10800  10801-11000  11001-11200  11201-11400  11401-11600  11601-11800  11801-12000  12001-12200  12201-12400  12401-12600  12601-12800  12801-13000  13001-13200  13201-13400  13401-13600  13601-13800  13801-14000  14001-14200  14201-14400  14401-14600  14601-14800  14801-15000  15001-15200  15201-15400  15401-15600  15601-15800  15801-16000  16001-16200  16201-16400  16401-16600  16601-16800  16801-17000  17001-17200  17201-17400  17401-17600  17601-17800  17801-18000  18001-18200  18201-18400  18401-18600  18601-18800  18801-19000  19001-19200  19201-19400  19401-19600  19601-19800  19801-20000  20001-20200  20201-20400  20401-20433 


Requête :   ((1er quart 19e siècle) :PERI )
Relations :   Synonymes=1, Spécifiques=5, Génériques=0