Joconde - catalogue - dictionnaires
Joconde
Portail des collections
des musées de France
logo  catalogue - notice complète
  icone imprimer
Réponse n° 169
Domaine

peinture ; médiéval ; croyances - coutumes

Dénomination

panneau (élément) ; triptyque

Titre

Saint Antoine présentant un pèlerin à saint Jacques ; Un Pèlerin entre deux saints (ancien titre, inventaire, 1901)

Auteur/exécutant

GIOVANNI di Francesco (auteur)

Précision auteur/exécutant

GIOVANNI : Florence, 1412 ; Florence, 1459 ; nationalité : Italienne

Ecole

Italie ; Florence

Anciennes attributions

Ancienne attribution : anonyme du nord de l'Italie, 1ère moitié 16e siècle, (inventaire, 1901)

Période création/exécution

2e quart 15e siècle ; 3e quart 15e siècle

Genèse

oeuvre en rapport

Historique

Donné au Maître de San Miniato par Berenson en 1932, 1936 et 1963, ce tableau est rapproché par Roberto Longhi, dès sa première visite au Musée de Dijon vers 1920-1922, du triptyque Carrand, conservé au Musée du Bargello à Florence, du Saint Jacques du Musée de Lyon et de la prédelle de la Casa Buonarrotti, à Florence, où le jeune homme agenouillé, nu, ressemble au pèlerin de Dijon. Dans ses notes manuscrites, Roberto Longhi suggère, avec un doute toutefois, le nom de Giovanni di Francesco. En 1927 et 1928, il publie cette attribution en précisant que le panneau de Dijon appartient à la prédelle d'un ensemble dont auraient également fait partie le "Saint Jacques" de Lyon et le "Saint Antoine" de la Pinacothèque Ambrosienne de Milan, en datant l'oeuvre de la fin de la carrière de l'artiste, mort en 1459. Le rapprochement inhabituel de saint Jacques et de saint Antoine autorise en effet à mettre le petit panneau de Dijon en rapport avec les volets de Lyon et de Milan où figurent les mêmes saints. Puis, en 1934, Vera Giovannozzi reconnaît la partie centrale du triptyque dans la "Vierge à l'Enfant" de la collection Contini-Bonacossi, aux Offices. La reconstitution de Roberto Longhi est acceptée en 1973 par B. Burton Fredericksen, qui admet finalement la datation à la fin de la vie de Giovanni di Francesco de cet ensemble où la stylisation est portée à son point extrême. L'auteur cependant soulève un problème dans son étude sur Giovanni di Francesco et le Maître de Pratovecchio, artistes dont les oeuvres révèlent des parentés de style : ces deux noms recouvrent-ils des personnalités différentes, ou bien correspondent-ils à deux stades d'évolution d'un même peintre ? Il faudrait admettre dans ce deuxième cas, un changement de manière considérable au cours de sa carrière, marqué au début par l'influence de Lippi et de Domenico Veneziano, puis plus tard par celle d'Andrea di Castagno. A propos de la prédelle de Dijon, B. Burton Fredericksen remarque des disparités importantes entre les grandes figures du triptyque et le fragment qui est censé avoir appartenu à sa prédelle. Il note même que si ce morceau n'avait pas été mis en relation avec l'ensemble Contini-Brizio-Milan, on aurait pu considérer la prédelle comme une oeuvre de transition entre le style du Maître de Pratovecchio et celui de Giovanni di Francesco ; Nous ne partageons pas, sur ce point, le sentiment de B. Burton Fredericksen. Les figures du Maître de Pratovecchio, aux gestes souvent crispés, aux drapés compliqués, révèlent une certaine nervosité, tandis que le panneau de Dijon, rythmé par un jeu paisible de verticales et d'horizontales, est empreint d'une atmosphère parfaitement sereine. Pour nous, le fragment appartient sans aucun doute à l'oeuvre de Giovanni di Francesco, et peut être rapproché plus précisément de la prédelle de la Casa Buonarrotti. En revanche nous souscrivons à l'opinion de B. Burton Fredericksen lorsqu'il souligne la différence de style entre la prédelle et les grandes figures du triptyque. On perçoit en effet dans celles-ci une certaine tension, tout à fait absente du tableau de Dijon, dont les personnages sont traités avec plus de souplesse et plus de naturel. Faut-il supposer que le peintre ait confié l'exécution des prédelles à un aide après en avoir esquissé l'essentiel ? L'hypothèse reste douteuse. Le tableau vient d'être analysé par les soins du Laboratoire des Musées de France, et la photographie sous lumière infra-rouge a permis de retrouver, sous l'épais vernis qui assombrit la peinture, le dessin précis des profils, des mains, et en particulier du drapé du manteau de saint Jacques : la qualité de l'oeuvre ainsi redécouverte dépasse celle d'une production d'atelier. (Notice de Marguerite Guillaume extraite du "Catalogue raisonné du musée des beaux-arts : peintures italiennes", Ville de Dijon, 1980) ; en rapport avec : Giovanni di Francesco, Saint Antoine, Milan, Giovanni di Francesco, Saint Jacques, Lyon, Giovanni di Francesco, T riptyque Carrand, Florence, Giovanni di Francesco, Miracle..., Florence, Giovanni di Francesco, Vierge à l'Enfant, Florence

Matériaux/techniques

peinture à l'huile, peuplier ; bois, doré

Description

Peinture à l'huile sur bois (technique mixte ?) ; Cadre en bois doré sculpté

Dimensions

Dimensions Hauteur : 35 cm ; Largeur : 24.2 cm

Inscriptions

inscription (italien) ; sceau

Précision inscriptions

inscription, au revers : l'inscription fait allusion à la vie de Mantegna : A.M ; sceau, au revers : 2 sceaux de cire rouge, côté gauche, 1 sceau de cire jaune

Sujet représenté

scène (saint Antoine de Padoue, saint Jacques le Majeur, pèlerin)

Etat de conservation

Bon état

Lieu de conservation

Dijon ; musée des beaux-arts

Musée de France
au sens de la loi n°2002-5 du 4 janvier

Statut juridique

propriété de la commune ; don ; Dijon ; musée des beaux-arts

Date acquisition

1901

Anciennes appartenances

Collection privée, Maciet Jules

Numéro d'inventaire

1473 ; 53 (Cat. peint. italiennes 1980)

Exposition

L'Art des collections. Bicentenaire du musée des beaux-arts de Dijon, Dijon : musée des beaux-arts, 16 juin - 9 octobre 2000 (Cat. C70 p.271)

Bibliographie

Gnoli (Umberto), "L'Arte italiana in alcune gallerie francesi di provincia", Rassegna d'Arte, VIII, novembre 1908 (p.188 (d'un bon artiste lombard antérieur à Léonard))
Magnin (Jeanne), La peinture au Musée de Dijon, Dijon, 1914 (1918 sur la couverture) (p.129 (Ecole du Nord de l'Italie, 1er tiers du XVIe siècle))
Magnin (Jeanne), Picture in the Museum of Dijon, Dijon, 1914 (1915 sur la couverture) (p.129 (North Italian School, early 16th c.))
Longhi (Roberto), Piero della Francesca, Paris, 1927 (p.114 (Giovanni di Francesco))
Longhi (Roberto), "Ricerche su Giovanni di Francesco", Pinacoteca, première année, 1928-1929 (p.46-48 fig.6 (Giovanni di Francesco))
Van Marle (Raimond), The Development of the Italian Schools of Painting, La Haye, 18 vol., 1923-1938 (X, 1928, p.292 note 3 et p.520 note 2 (école de Pesellino))
Berenson (Bernard), Italian Pictures of the Renaissance, Oxford, 1932 (p.347 (Maître de San Miniato, oeuvre de jeunesse))
Magnin (Jeanne), La peinture au Musée de Dijon, 3e éd. revue et complétée, Besançon, 1933 (p.133 (Ecole du Nord de l'Italie, 1er tiers du XVIe siècle))
Giovannozzi (Vera), "Note su Giovanni di Francesco", Rivista d'Arte, XVI, 1934 (p.348 note 2)
Berenson (Bernard), Pitture Italiane del Rinascimento, Milan, 1936 (p.283 (Maître de San Miniato, oeuvre de jeunesse))
Laclotte (Michel), Les Peintres siennois et florentins des XIVe et XVe siècles dans les musées de province français, Thèse de l'Ecole du Louvre, Paris, 1955 (n°140 p.116-117 (Giovanni di Francesco))
Cat. expo De Giotto à Bellini, 1956 (p. 57 (Giovanni di Francesco))
Berenson (Bernard), Italian Pictures of the Renaissance, Florentine School, 2 vol., Londres, 1963 (p.145 (Maître de San Miniato, oeuvre de jeunesse))
Fredericksen (Burton B.), "Giovanni di Francesco and the Master of Pratovecchio", The Paul Getty Museum, n°6, 1974 (p.24 fig.32 (Giovanni di Francesco))
Guillaume (Marguerite), Catalogue raisonné du musée des beaux-arts : peintures italiennes, Ville de Dijon, 1980 (n°53 reprod. (Giovanni di Francesco))

Rédacteur

Guichard Iris ; Bardin Dominique

Copyright notice

© Dijon, musée des beaux-arts, © Service des musées de France, 2017

Crédits photographiques

© François Jay, musée des beaux-arts de Dijon

 

Renseignements sur le musée

 

01370012614

Notices :  

1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   11   12   13   14   15   16   17   18   19   20   21   22   23   24   25   26   27   28   29   30   31   32   33   34   35   36   37   38   39   40   41   42   43   44   45   46   47   48   49   50   51   52   53   54   55   56   57   58   59   60   61   62   63   64   65   66   67   68   69   70   71   72   73   74   75   76   77   78   79   80   81   82   83   84   85   86   87   88   89   90   91   92   93   94   95   96   97   98   99   100   101   102   103   104   105   106   107   108   109   110   111   112   113   114   115   116   117   118   119   120   121   122   123   124   125   126   127   128   129   130   131   132   133   134   135   136   137   138   139   140   141   142   143   144   145   146   147   148   149   150   151   152   153   154   155   156   157   158   159   160   161   162   163   164   165   166   167   168   169   170   171   172   173   174   175   176   177   178   179   180   181   182   183   184   185   186   187   188   189   190   191   192   193   194   195   196   197   198   199   200  

Lots de réponses :  

1-200  201-335 


Requête :   ((2e quart 15e siècle) :PERI )
Relations :   Synonymes=1, Spécifiques=5, Génériques=0