Joconde - catalogue - dictionnaires
Joconde
Portail des collections
des musées de France
logo  catalogue - notice complète
  icone imprimer
Réponse n° 107
Domaine

archéologie ; sculpture ; romain

Dénomination

buste

Titre

Portrait d'enfant

Période création/exécution

2e quart 2e siècle

Millésime création/exécution

130 entre ; 140 et

Découverte/collecte/récolte

France ; Haute-Garonne ; Martres-Tolosane ; (Villa de Chiragan, lieu de découverte) ; fouilles archéologiques ; (1890-1891, date de découverte) ; (Lebègue Albert, découvreur)

Matériaux/techniques

marbre, ronde-bosse

Dimensions

Hauteur en cm 31 ; tête 19.5 ; Largeur en cm 18 ; Profondeur en cm 17

Sujet représenté

portrait (enfant)

Précision sujet représenté

Malgré le gros éclat oblique sur la partie antérieure du crâne qui défigure partiellement l'oeuvre, cette tête compte au nombre des plus belles images de l'enfance. A l'abondante chevelure aux mèches ondulées, répondent le visage lisse et le buste nu, très finement modelés. L'identité de cet enfant demeure malheureusement pour nous un mystère; nous pouvons supposer qu'il fut le fils d'un haut-fonctionnaire de l'Empire. Pascal Capus, 2015.
Marbre de Göktepe (Turquie). Malgré le gros éclat oblique sur la partie antérieure du crâne qui défigure partiellement l'oeuvre, cette tête compte au nombre des plus belles images de l'enfance. A l'abondante chevelure aux mèches ondulées, répondent le visage lisse et le buste nu, très finement modelés. L'identité de cet enfant demeure malheureusement pour nous un mystère ; nous pouvons supposer qu'il fut le fils d'un haut-fonctionnaire de l'Empire.
Sans le moindre égard pour son art de qualité, ce buste fut également brisé et tous ses morceaux n'ont pas été retrouvés. Un petit fragment de l'épaule gauche, resté parmi les nombreux morceaux isolés dans les réserves du Musée Saint-Raymond, a pu être identifié en 1992 et recollé à sa place initiale. La mutilation de la tête est regrettable car elle nous prive de la partie antérieure de la chevelure que l'on imagine négligemment répartie sur le front, avec des pointes bien détachées, comme elle l'est sur la nuque et les oreilles qu'elle recouvre presque totalement. Animées de coups de trépan et soigneusement sculptées, ces mèches de cheveux expriment une vivacité juvénile qui contraste avec la douceur quelque peu pathétique du visage. On retrouve bien là le caractère "romantique" de plusieurs portraits du règne d'Hadrien. L'identité de l'enfant n'a pu être établie.

Lieu de conservation

Toulouse ; musée Saint-Raymond

Musée de France
au sens de la loi n°2002-5 du 4 janvier 2002

Statut juridique

propriété de la commune ; mode d'acquisition inconnu ; Toulouse ; musée Saint-Raymond

Numéro d'inventaire

Ra 124 ; 30162 (Ancien numéro)

Exposition

L'image et le pouvoir, 2011.
Le regard de Rome à Tarragone, Mérida, Toulouse et Rome, 1995-1996,

Bibliographie

Balty (Jean-Charles), Cazes (Daniel) et Rosso (Emmanuelle), Sculptures antiques de Chiragan, I.2. Les portraits romains, I.2 Le siècle des antonins, musée Saint-Raymond, musée des Antiques de toulouse, février 2012. (p. 67, 68, 69, fig. 64, 65, 66, 67. p. 187, 188, 189, 190, 192, 193, 194, fig. 113, 115, 116, 114, 117, 118, 119, 121, 122.)
Catalogue d'exposition, l'image et le pouvoir, le siècle des Antonins, musée Saint-Raymond, musée des Antiques de Toulouse, novembre 2011. (p. 82, 83.)
Registre d'inventaire, musée des Augustins, 1831-1916. (n° 678)
Lebègue (Albert), "Notice sur les fouilles de Martres-Tolosane", dans Bulletin archéologique du Comité des travaux historiques et scientifiques, 1891, (p. 415 et pl. XXIX, n° 4.)
Joulin (Léon), "Les établissements gallo-romains de la plaine de Martres-Tolosane", extrait des Mémoires présentés par divers savants à l'Académie des Inscriptions et Belles-Lettres, 1ère série, tome XI, 1ère partie, Paris, 1901, (p. 331 et pl. XVIII, n° 273 D)
Espérandieu (Emile), Recueil général des bas-reliefs de la Gaule romaine, t. II, Paris, 1908, (p. 84, n° 988.)
Rachou (Henri), Catalogue des collections de sculpture et d'épigraphie du musée de Toulouse, Toulouse, éd. Privat, 1912, (n° 124.)
Catalogue d'exposition Le regard de Rome, Tarragone, Mérida, Toulouse et Rome, 1995, (p. 50, n° 10.)
Cazes (Daniel), Le musée Saint-Raymond, Musée des Antiques de Toulouse, éd. Somogy/Musée Saint-Raymond, Toulouse/Paris, 1999, (p. 122)
Massendari (Julie), Carte Archéologique de la Gaule, pré-inventaire archéologique publié sous la responsabilité de Michel Provost, Professeur d'histoire à l'Université d'Avignon, La Haute-Garonne (hormis le Comminges et Toulouse), 31/1, Académie des Inscriptions et Belles-Lettres, Paris, 2006, (p. 249, fig. 116.)

Rédacteur

équipe du musée Saint-Raymond

Copyright notice

© Toulouse, musée Saint-Raymond, © Service des musées de France, 2017

Crédits photographiques

© Photo Jean-François Peiré CC BY-NC-SA

 

Renseignements sur le musée

 

05630000012

Notices :  

1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   11   12   13   14   15   16   17   18   19   20   21   22   23   24   25   26   27   28   29   30   31   32   33   34   35   36   37   38   39   40   41   42   43   44   45   46   47   48   49   50   51   52   53   54   55   56   57   58   59   60   61   62   63   64   65   66   67   68   69   70   71   72   73   74   75   76   77   78   79   80   81   82   83   84   85   86   87   88   89   90   91   92   93   94   95   96   97   98   99   100   101   102   103   104   105   106   107   108   109   110   111   112   113   114   115   116   117   118   119   120   121   122   123   124   125   126   127   128   129   130   131   132   133   134   135   136  

Lots de réponses :  


Requête :   ((2e quart 2e siècle) :PERI )
Relations :   Synonymes=1, Spécifiques=5, Génériques=0