Joconde - catalogue - dictionnaires
Joconde
Portail des collections
des musées de France
logo  catalogue - notice complète
  icone imprimer
Réponse n° 122
Domaine

archéologie ; gallo-romain ; sculpture ; épigraphie ; croyances - coutumes

Dénomination

stèle

Titre

Cippe de Gabriella et de son mari ; Stèle de deux époux

Période création/exécution

2e quart 2e siècle (?)

Découverte/collecte/récolte

France ; Yonne ; Sens (fortification, lieu de découverte) ; (1864, date de découverte)

Précision découverte/collecte

stèle découverte en 1864, non loin de la porte Formau", G. Julliot.

Matériaux/techniques

calcaire, taillé

Description

Calcaire tendre sculpté. Le socle débute par un champ vertical commun aux trois faces (gauche, droite, antérieure). Puis vient un listel plat déversé mettant en saillie un bandeau sur lequel est placée une partie de l'inscription funéraire. L'assemblage de ces deux moulures est commun également aux faces gauche et droite. Celui-ci se termine par un chanfrein, qui, sur la face antérieure, ne se dissocie pas du sol incliné de la niche. D'après les traces d'arrachement, on peut assurément restituer ici un podium. Un peu en retrait, la niche est encadrée de deux pilastres sans base, mais terminés par des chapiteaux très schématiques, en relief, débordant à l'intérieur de la niche ainsi que sur les faces externes de la niche. La cassure présente à ce niveau sur la face droite, ne nous permet pas de savoir si la saillie du chapiteau était effective sur toute la largeur de cette face, à la manière de la moulure du socle. Pourtant, d'après les traces restantes, il nous semble fort probable que cela devait en être ainsi. Le chapiteau droit se présente, comme dans beaucoup de cas à Sens, sous la forme d'un calathos surmonté d'un bandeau d'un listel marquant l'abaque. Cependant, ces deux éléments ne sont pas différenciés. La niche en elle-même est une niche en cul-de-four, très profonde et sans ornement, excepté les traces de gradine. La stèle est couronnée d'un toit à deux pans dont le faît est aplani. La première partie de l'inscription se situe sur l'extrados de la niche. Elle développe la formule suivante: [D(iis)] M(anibus) / [...] [G]abrillae Iacci (filiae) / [ins]t[i]tutum cu[r]a Atili(i) / Pompeiani fil(ii) eorum "Aux dieux Mânes, à ... et à Gabrilla, fille de Iaccus; monument érigé par le soin de Atitius Pompeianus, leur fils". Les défunts sont debout dans la niche. L'homme nous fait face tandis que la femme est de trois-quarts à la droite de son mari selon la coutume. Elle pose la main gauche sur l'épaule droite de son mari. Le raccourci de ce geste n'est pas très heureux par la position de la main. Les têtes des deux personnages sont penchées en avant car elles suivent la courbure du fond de la niche. La défunte est coiffée d'une raie médiane et ses cheveux sont ramenés en chignon sur sa nuque, tandis que l'homme porte les cheveux ramenés en arrière et porte également la barbe. Ils sont tous les deux vêtus d'une tunique recouverte d'une pénule qui descend jusqu'en dessous des genoux. L'homme tient deux bourses. On peut noter pour finir, que seuls leurs yeux sont encore visibles, mais que tout le reste du visage a disparu. (BERGER Stéphanie).

Dimensions

H. 201 ; La. 79 ; E. 53

Inscriptions

épitaphe (latin)

Précision inscriptions

Sur l'archivolte. "Le fronton de cette stèle a été mutilé ; on y lit encore le sigle M, au-dessous le reste d'inscription. Sur le socle on peut lire deux lignes incomplètes. Les A ne sont pas barrés dans la ligne du fronton. Les lettres VR de CVRA sont en partie mutilées." ; fronton: D M / ....ABRILLAE IACCI....... socle : ...T...TVTVM . CURA . ATILI... / ...OMPEIANI . FIL . EORVM ; D(iis) m(anibus). (...Atilio ...et B)abrillae Iacci. (Res)t(i)tutum cura Atilii (P)ompeiani fil(ii) eorum. ou [D(iis)] M(anibus) / [...] [G]abrillae Iacci (filiae) / [ins]t[i]tutum cu[r]a Atili(i) / Pompeiani fil(ii) eorum ; "Aux dieux Mânes. A Atilius ... et à Babrilla, fille de Iaccus. Restitué par les soins de Atilius Pompéianus, leur fils." ou "Aux dieux Mânes, à ... et à Gabrilla, fille de Iaccus; monument érigé par le soin de Atitius Pompeianus, leur fils"

Onomastique

Atilius Pompeianus ; Gabriella ; Atilius ; Iaccus

Utilisation/destination

pratique funéraire

Sujet représenté

ornement à forme architecturale (chapiteau, colonne, niche orn) ; figures (femme, homme, couple, bourse)

Etat de conservation

Fragmenté, altéré, mutilé

Lieu de conservation

Sens ; musée municipal

Musée de France
au sens de la loi n°2002-5 du 4 janvier 2002

Statut juridique

propriété de la commune ; mode d'acquisition particulier ; Sens ; musée municipal

Numéro d'inventaire

J 84 ; 2977 (C.I.L. XIII) ; 2810 (Espérandieu)

Bibliographie

JULLIOT Gustave, Musée gallo-romain de Sens, catalogue avec courtes notes explicatives, Sens, Imp. Duchemin, 1891, 29 p., 22 cm (n° 84,p.6) ; BERGER (Stéphanie), Le décor architectural des monuments funéraires gallo-romains du musée archéologique de Sens, sous la direction de M. Gilles Sauron, Dijon, octobre 1997, 2 vol. (texte, planches), 228 p. + 107 p. de pl. Mémoire de maîtrise : Université de Bourgogne, U.F.R. des Sciences humaines, département d'Histoire des arts et archéologie : 1997. (p. 78-80) ; DEBATTY (Bertrand), Anthroponymie et histoire sociale de la cité des sénons, mémoire de maîtrise d'histoire ancienne sous la direction de M. Michel Christol, juin 2000, 141 p. Mémoire de maîtrise : Université de Paris I - Panthéon-Sorbonnes, Histoire ancienne : 2000. (n° 20, 68, 75) ; JULLIOT (Gustave), Inscriptions du musée gallo-romain de Sens, dans : Bulletin de la Société archéologique de Sens, T. IX, 1967, p. 245- 301 (n° 84, p. 30-31) ; Corpus Inscriptionum Latinarum, XIII, Pars prima "Inscriptiones trium galliarum et germaniarum latinae" par Otto Hirschfeld, Berlin, 1899,p. 454 à 459. (2977 ,p.458) ; ESPERANDIEU Emile, Recueil général des bas-reliefs, statues et bustes de la Gaule romaine (2810) ; LINCKELNHELD E.,Les stèles funéraires en forme de maisons chez les Médioma triques et en Gaule,Paris, 1927. (p. 70) ; GUERRIER Jacqueline, Les épitaphes de Sens à l'époque romaine, Thèse de doctorat de troisième cycle sous la direction de J.-C. Poursat, Clermont-Ferrand II, 1979. (n° 14, p. 62 à 67) ; JULLIOT Gustave, Inscriptions et monuments du musée gallo-romain de Sens, Sens, Imp. Duchemin, 1898 (n° 84, p. 59) ; GUILLOT-DEFLANDRE( Françoise), Monuments et reliefs funéraires gallo-romains de Sens, sous la direction de M. Marcel Le Galy, octobre 1988, 171 p., LXI p. de pl., 2 vol., 30 cm. Mémoire de maîtrise : Université de Paris IV : 1988. (PL XXII N°3)

Copyright notice

© Sens, musée municipal, © Direction des musées de France, 2003

Crédits photographiques

© J P Elie ; © musée de Sens

 

Demande de photographie et/ou de conditions d'utilisation

 

Renseignements sur le musée

 

Contact musée

Site complémentaire

Musées en Bourgogne

 

01890001211

Notices :  

1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   11   12   13   14   15   16   17   18   19   20   21   22   23   24   25   26   27   28   29   30   31   32   33   34   35   36   37   38   39   40   41   42   43   44   45   46   47   48   49   50   51   52   53   54   55   56   57   58   59   60   61   62   63   64   65   66   67   68   69   70   71   72   73   74   75   76   77   78   79   80   81   82   83   84   85   86   87   88   89   90   91   92   93   94   95   96   97   98   99   100   101   102   103   104   105   106   107   108   109   110   111   112   113   114   115   116   117   118   119   120   121   122   123   124   125   126   127   128   129   130   131   132   133   134   135   136  

Lots de réponses :  


Requête :   ((2e quart 2e siècle) :PERI )
Relations :   Synonymes=1, Spécifiques=5, Génériques=0