Joconde - catalogue - dictionnaires
Joconde
Portail des collections
des musées de France
logo  catalogue - notice complète
  icone imprimer
Réponse n° 96
Domaine

sculpture ; médiéval ; croyances - coutumes

Dénomination

tombeau

Titre

Tombeau de Philippe le Hardi

Auteur/exécutant

MARVILLE Jean de (auteur) ; SLUTER Claus (auteur) ; WERVE Claus de (auteur)

Précision auteur/exécutant

MARVILLE : Mervel, 1350 ; ?, 1389 ; nationalité : Anciens Pays-Bas ;
SLUTER : Haarlem, 14e siècle ; Dijon, 1406 ; nationalité : Anciens Pays-Bas ;
WERVE : Haarlem, 1380 ; Dijon, 1439 ; nationalité : Anciens Pays-Bas

Ecole

Flandre

Lieu création / utilisation

France, Côte-d'Or, Dijon (lieu de création)

Période création/exécution

4e quart 14e siècle ; 1er quart 15e siècle

Millésime création/exécution

1384 ; 1389 ; 1406 ; 1410

Genèse

commande ; oeuvre en rapport

Historique

En 1381, Jean de Marville, imagier du duc, est chargé de l'exécution du tombeau de Philippe le Hardi. Les travaux commencent en 1384 par la réalisation des arcatures. Mais, en 1404, à la mort du duc, si la grande dalle de marbre noir est arrivée à la chartreuse, seuls les arcatures et deux pleurants sont achevés. Jean sans Peur charge Sluter de finir le tombeau. Après sa mort en 1406, Claus de Werve, son neveu et collaborateur, achèvera les pleurants et sculptera le gisant, le lion et les deux anges. Le tombeau est mis en place en 1410 après avoir été orné de polychromie et de dorure par le peintre Jean Malouel. L'iconographie du gisant et du cortège de pleurants reprend une tradition en usage depuis le milieu du 13e siècle. Ce qui est nouveau, c'est la monumentalité du tombeau, qui place la représentation du prince presque hors d'atteinte du regard ; c'est surtout, au soubassement, l'espace donné aux pleurants qui semblent glisser dans les arcades d'un cloître. Tous expriment leur douleur par leur expression, un geste vers un voisin ou par l'éloquence de leurs drapés. Le tombeau se trouvait avec le tombeau de Jean sans Peur et de Marguerite de Bavière dans le choeur de l'église de la chartreuse de Champmol, où ils demeurèrent jusqu'à la Révolution. Conservés lors de la suppression de la chartreuse, ils furent remontés à la cathédrale Saint-Bénigne en 1792, puis démontés et partiellement détruits en 1793. Ils furent restaurés entre 1819 et 1826, en particulier les gisants, et remontés au musée dans la salle des Gardes. (Notice de Sophie Jugie extraite de l'ouvrage "Le musée des Beaux-Arts de Dijon", RMN, musée des beaux-arts de Dijon, Paris, 2002) ; Disposé à la Chartreuse de Champmol dans le choeur de l'église, le tombeau fut transféré à Saint-Bénigne en 1792, mutilé en 1793 et reconstitué de 1816 à 1827 dans la "Salle des Gardes" du Palais ducal rattaché au Musée de Dijon ; Histoire: Commandé par Philippe le Hardi en 1381, mis en place en 1410 dans le coeur de l'église de la Chartreuse de Champmol; démonté et remonté en 1792 dans l'ancienne église abbatiale de Saint-Bénigne, devenue cathédrale; vandalisé et démonté en août 1793; restauré entre 1819 et 1824 et remonté dans la salle des Gardes du musée des Beaux-Arts de Dijon. Le tombeau a été nettoyé et restauré en 2003-2004 par une équipe de restaurateurs sous la direction de Benoît Lafay, avec le soutien financier de la Fondation Getty. Le tombeau de Philippe le Hardi est justement célèbre comme l'un des plus somptueux et des plus novateurs de la fin du Moyen Age. Sur la dalle, le gisant, détruit à la Révolution, est une restitution du 19e siècle. Sluter, au sein de l'atelier depuis 1385, a pu jouer un rôle déterminant dans la conception du tombeau. A l'inverse, même s'il n'a pas assuré la réalisation de la statuaire, Sluter l'a probablement fortement déterminé car Claus de Werve disposait probablement de projet précis de sa part. La restauration récente a permis d'observer l'extraordinaire intérieur du casque de Philippe le Hardi, où le doublage en cuir rouge est rendu avec une précision incroyable dans les détails des épaisseurs du capitonnages, fixé par des coutures jusqu'au fond du casque, pourtant parfaitement invisible lorsqu'il est en place. De ce soucis d'une exactitude poussée à l'extrême, servi par une virtuosité étourdissante. Claus de Werve est sans doute redevable à Claus Sluter. Mais son style personnel, d'une expression moins tendue, plus tendre et plus souple, éclate sur les deux anges éblouissants de grace.
Le musée conserve un ensemble important d'éléments du tombeau de Philippe le Hardi : La Salle des Gardes au Musée de Dijon, en 1847 (CA 397), Dais (1991-1-1), Pied gauche de la statue gisante (1096/1), Clé pendante (1096/2), Fragment de dais (1096/3), Fragment de colonnette (D 2001-3-1), Pleurant n° 1 (aspergeant) (CA 1416 n° 1), Pleurant n° 3 (diacre portant la croix) (CA 1416 n° 3), Pleurant n° 4 (diacre) (CA 1416 -n° 4), Pleurant n° 5 (évêq ue) (CA 1416 n° 5), Pleurant n° 6 (chantre) (CA 1416 n° 6), Pleurant n° 7 (chantre) (CA 1416 n° 7), Pleurant n° 8 (chantre) (CA 1416 n° 8), Pleurant n° 9 (chartreux) (CA 1416 n° 9), Pleurant n° 10 (chartreux) (CA 1416 n° 10), Pleurant n° 11 (CA 1416 n° 11), Pleurant n° 12 (CA 1416 n° 12), Pleurant n° 13 (CA 1416 n° 13), Pleurant n° 14 (CA 1416 n° 14), Pleurant n° 15 (CA 1416 n° 15), Pleurant n° 16 (CA 1416 n° 16), Moulage du pleurant n° 17 (CA 1416 n° 17), Moulage du pleurant n° 18 (4484), Pleurant n° 19 (CA 1416 n° 19), Pleurant n° 20 (CA 1416 n° 20), Pleurant n° 21 (CA 1416 n° 21), Pleurant n° 22 (CA 1416 n° 22), Pleurant n° 23 (CA 1416 n° 23), Pleurant n° 24 (CA 1416 n° 24), Pleurant n° 25 (CA 1416 n° 25), Pleurant n° 26 (CA 1416 n° 26), Pleurant n° 27 (CA 1416 n° 27), Pleurant n° 28 (CA 1416 n° 28), Pleurant n° 29 (CA 1416 n° 29), Pleurant n° 30 (CA 1416 n° 30), Pleurant n° 31 (CA 1416 n° 31), Pleurant n° 32 (CA 1416 n° 32), Pleurant n° 33 (CA 1416 n° 33), Pleurant n° 34 (CA 1416 n° 34), Moulage du pleurant n° 35 (4485), Pleurant n° 36 (CA 1416 n° 36), Pleurant n° 37 (CA 1416 n° 37), Moulage du pleurant n° 38 -(4486), Pleurant n° 39 (CA 1416 n° 39), Pleurant n° 40 (3738-4), Clé pendante (2001-7-1), Album de photographies des pleurants du tombeau de Philippe le Hardi (2012-2-1)

Matériaux/techniques

marbre noir, marbre ; albâtre, doré, polychrome

Description

Marbre noir, marbre blanc et albâtre en partie polychromes et dorés, cuivre doré

Dimensions

Dimensions Hauteur : 243 cm ; Largeur : 254 cm ; Profondeur : 360 cm ; Hauteur des pleurants (en cm) 39 à 41

Inscriptions

inscription (français, gothique)

Précision inscriptions

inscription : l'inscription se trouvait sous la dalle et a disparu lors de la destruction du tombeau en 1793. : CY GIST TREZ HAULT ET TREZ PUISSANT PRINCE ET FONDEUR DE L'EGLISE DE CEANS, PHILIPPE FILS DE TREZ HAULT ET TREZ EXCELLENT ET PUISSANT PRINCE JEHAN PAR LA GRACE DE DIEU ROY DE FRANCE T DAME BONNE, FILLE DU BON ROY DE BAIGNE, SA COMPAIGNE, DUC DE BOURGOIGNE ET DE LEMBOURG, COMTE DE FLANDRES, D'ARTOIS ET DE BOURGOIGNE, PALATIN, SIRE DE SALINS, COMTE DE NEVERS, DE RETHEL ET DE CHAROLOIS ET SEIGNEUR DE MALINES, QUI TRESPASSA A HALLE EN BRABANT LE XXVIIe JOUR D'AVRIL, L'AN DE GRACE MIL QUATRE CENT ET QUATRE, SI VOUS PLAISE PRIER DIEU DEVOTEMENT POUR SON AME. (texte donné par Févret de Saint-Mémin 1847)

Sujet représenté

vue d'architecture, portrait (Philippe III le Hardi, chef d'état de Bourgogne, tombeau, chartreux, pleurant)

Précision sujet représenté

Sur la dalle, Philippe le Hardi est représenté les yeux ouverts, les mains jointes. Son casque est porté par deux anges et ses pieds reposent sur un lion. Autour du coffre, une architecture de marbre blanc finement sculpté et en partie doré contraste avec le marbre noir de la base et de la dalle et avec la polychromie du gisant. Sous ces arcades défile un cortège de pleurants d'albâtre : aspergeant, enfants de choeur, acolyte, diacre, évêque, chantres, chartreux, suivis de l'entourage du duc, tous drapés dans les manteaux de deuil qui étaient effectivement distribués lors des funérailles.

Date sujet représenté

1245 né ; 1285 mort

Lieu de conservation

Dijon ; musée des beaux-arts

Musée de France
au sens de la loi n°2002-5 du 4 janvier 2002

Statut juridique

propriété de la commune ; attribution ; Dijon ; musée des beaux-arts ; classé MH

Date acquisition

1827

Anciennes appartenances

Propriété ecclésiastique, Chartreuse de Champmol, Dijon ; Propriété ecclésiastique, Dijon, cathédrale Saint-Bénigne, 1792 ; Dijon, Conseil Général de la Côte-d'Or

Numéro d'inventaire

CA 1416 ; 1416 (Cat. 1883) ; 9 (Cat. sculptures 1960)

Exposition

Chefs-d'oeuvre de la sculpture bourguignonne du XIVe au XVIe siècle, Dijon : Musée, 1949 (Annexe, A p.34)
Le Grand siècle des Ducs de Bourgogne, Dijon : musée des beaux-arts,1951 (n°120)
Bourgondische Pracht van Philips de Stoute tot Philips de Schone, Amsterdam : Rijksmuseum, 1951 (n°178, 179, 180)
Le Siècle de Bourgogne, Bruxelles : Palais des Beaux-Arts, 1951 (n°166, 167, 168)
Art from Burgundy, York : City of York Gallery, 1957 (n°10)
La Chartreuse de Champmol, foyer d'art au temps des ducs Valois, Dijon : Musée des Beaux-Arts, 1960 (p. 12, Pl. XIV)
La Musique dans l'art ancien au musée des Beaux-Arts de Dijon, Dijon : musée des beaux-arts, 1965 (reprod. pleurant, pl. II)
Les Pleurants dans l'art du moyen Age en Europe, Dijon : Musée des Beaux-Arts, 1971 (n° 27)
Claus de Werve et la sculpture bourguignonne dans le premier tiers du XVe siècle, Dijon : musée des beaux-arts, 1976 (n°32)
Claus Sluter en Bourgogne : Mythe et représentations, Dijon : Musée des Beaux-arts, 19 septembre - 3 décembre 1990 (pp. 39-46)
Portraits sculptés XVe-XVIIIe siècles : Collections du Musée du Louvre et des Musées des Beaux-Arts de Dijon et d'Orléans, Dijon : musée des beaux-arts, 11 avril - 10 août 1992, Orléans : musée des beaux-arts, 27 septembre - 14 décembre 1992 (n°1 p.76)
L'Art à la cour de Bourgogne : Le mécénat de Philippe le Hardi et de Jean sans Peur (1364-1419), Dijon : musée des beaux-arts, (28 mai - 15 septembre 2004), Cleveland : The Cleveland Museum of Art, (24 octobre 2004 - 9 janvier 2005) (n° 80, détail p. 222, reprod. p. 224)

Bibliographie

Notice des objets d'arts exposés au Musée de Dijon, Dijon , Victor Lagier libraire, 1834 (pp. 121-126, Cat. n° 640)
Fevret de Saint-Mémin (C.-B.-J.), "Description du tombeau de Philippe le Hardi", Mémoires de la Commission des Antiquités du Département de la Côte-d'Or, t.II, 1847 (pp.29-31 )
Catalogue historique et descriptif du Musée de Dijon. Peintures - Sculptures - Dessins - Antiquités - Collection Trimolet, Dijon, 1883 (pp. 377-380 et n° 1416 pp. 380-383)
Prost (Bernard), "Les Tombeaux des ducs de Bourgogne au musée de Dijon", La Revue des Musées, n° 59, 1er septembre 1890, pp. 1 à 5
Monget (Cyprien), La Chartreuse de Dijon, d'après les documents des archives de Bourgogne, 3 vol., Montreuil-sur-Mer, 1898-1905 (I, pp.68-70, 120-121, 226-227, 250, 268-269, 342-343)
Kleinclausz (Claus), Claus Sluter, Paris, 1905
Mémoires de la Commission des Antiquités du département de la Côte-d'Or, T. XV, années 1906-1910, Dijon, s.d. (note de Charles Oursel pp. CLXV-CLXVI)
Oursel (Charles), "Les "pleurants" disparus des tombeaux des Ducs de Bourgogne au Musée de Dijon", Bulletin Archéologique du Comité des Travaux historiques et scientifiques, année 1909
Chabeuf (Henri), "Les pleurants des tombeaux des Ducs de Bourgogne", Bulletin des Musées de France, 1910, n° 3, pp. 43-45
Oursel (Charles), Note sur la restauration des tombeaux des ducs de Bourgogne, Mémoires de la Commission des Antiquités de la Côte d'Or, Tome XVI, 1909-1913, séance du 1er mars 1910, pp. LI-LV
Mémoires de la Commission des Antiquités du département de la Côte-d'Or, t. XVI, années 1909-1913, Dijon, s.d. (pp. CLXIX-CLXXIV)
Montremy (F. de), "Les pleurants bourguignons du musée de Cluny", Les Musées de France, 1913, n° 3, pp. 38-40
Andrieu (Colonel), "Les pleurants aux tombeaux des ducs de Bourgogne", La Revue de Bourgogne, 1914, pp. 95-151 (p.95-141)
Drouot (Henri), "Sur quelques tombeaux allemands des quatorzième et quinzième siècles, à rapprocher des tombeaux de Dijon", Mémoires de l'Académie des Sciences, Arts et Belles-Lettres de Dijon, 1923, pp. 81-87
Andrieu, "Histoire des pleurants de Dijon", Actes du Congrès d'histoire de l'Art, Paris, septembre-octobre 1921, PUF, 1924, pp. 559-563
Quarré (Pierre), Mémoires de la Commission des Antiquités de Côte d'Or, Tome XXII, 1942-1946 (p. 530)
Quarré (Pierre), "Les mains du duc Philippe le Hardi sur son tombeau et au portail de la Chartreuse de Champmol", Bulletin de la Société nationale des Antiquaires de France (séance du 23 décembre 1942), Paris, 1945 (15 pages (tiré à part))
Quarré (Pierre), "La reconstitution des tombeaux des ducs de Bourgogne", Bulletin de la Société des Amis du Musée, années 1944-1945, pp. 39-42
Quarré (Pierre), "Les Pleurants des tombeaux des ducs de Bourgogne. Mutations et réintégrations", Extrait du Bulletin de la Société nationale des Antiquaires de France, 1948-1949, Paris, 1952, p. 124-132
Didier (Robert), "Le monument funéraire de Philippe le Hardi, duc de Bourgogne (1342-1404) : Jean de Marville, Claus Sluter, Claus de Werve", Die Parler und der Schöne Stil 1350-1400 : Sonderdruck aus dem Resultatband zur Ausstellung des Schnütgen-Museums in der Kunsthalle Köln, Köln, 1980 (pp.20-24)
Gras (Catherine), "Quelques aspects du musée de Dijon au XIXe siècle", Mémoires de l'Académie de Dijon, Tome CXXV, 1981-1982, pp. 157-172 (pp. 168-170)
Lenhardt (Friedrich) et Salentiny (Fernand), Burgundisches Reisebuch, Verlag Schnell und Steiner, 1982 (p. 194, fig. 100)
Lessing (Erich), Die Niederlande : Die Geschichte in den Bildern ihrer Maler, Munich, 1985 (p. 284, détail pleurants pp. 62-63)
Baron (Françoise), "Les Tombeaux des Ducs de Bourgogne" in "Claus Sluter en Bourgogne : Mythe et représentations", Dijon : Musée des Beaux-arts, 19 septembre - 3 décembre 1990, pp. 39-46 (pp. 39-42 et 44-46)
Gaal (Elfriede), "Zur Ikonographie des Grabmals von Philippe le Hardi in Dijon", Wiener Jahrbuch für Kunstgeschichte, Band XLIII, Wien-Köln : Böhlau Verlag, 1990 (pp. 7-33)
Richard-Rivoire (Monique), "Les Tombeaux des Ducs de Bourgogne. Démontage et restauration", in Claus Sluter en Bourgogne : Mythe et représentations, Dijon : Musée des Beaux-arts, 19 septembre - 3 décembre 1990, pp. 47-48
Morand (Kathleen), Claus Sluter, Artist at the Court of Burgundy, 1991 (pp.121-132, 174, 350-369)
Starcky (Emmanuel), Gras (Catherine) et Meyer (Hélène), Le musée des beaux-arts de Dijon, Paris, 1992 (Musées et Monuments de France, Fondation Paribas) (p.26, reprod ; p. 28, reprod et p. 31 )
Morganstern (Anne McGee), "Le tombeau de Philippe le Hardi et ses antécédents", Actes des journées internationales Claus Sluter (Dijon, 1990), Dijon : Association Claus Sluter, 1992 (pp. 175-191)
Breton (Emilie), Les funérailles des ducs de Bourgogne, de Philippe le Hardi à Charles le Téméraire (maîtrise d'histoire médiévale sous la direction de M.A. Sadourny), Université de Rouen, 1996
L'Art des collections : Bicentenaire du musée des beaux-arts de Dijon, Dijon : musée des beaux-arts, (16 juin - 9 octobre 2000), Imprimerie Nationale, 2000 (p.177 fig.1)
Gras (Catherine), Jugie (Sophie) et Meyer (Hélène), Le Musée des Beaux-Arts de Dijon : guide des collections permanentes, Ville de Dijon, 2000 (p. 7)
Villela-Petit (Inès), Le Gothique international : L'art en France au temps de Charles VI, Paris : Ed. Hazan, 2004 (p. 46-47 (reprod.), p. 86 et 87 (reprod. pleurants))
Jugie (Sophie), "Evénements. La restauration des tombeaux des ducs de Bourgogne au musée des Beaux-arts de Dijon", La Revue des musées de France, Revue du Louvre, 3/ juin 2005 (tirage à part), pp. 5 à 8
Dorbais (Mylène), Curtheley (Maud) et Toublant (Angélique), La Restauration des tombeaux des Ducs de Bourgogne, 2005-2006, Projet tuteuré IUT IC Dijon sous la direction de Bénédicte Gaulard
Bos (Agnès), Dectot (Xavier), Leniaud (Jean-Michel) et al. (sous la dir. de), Materiam superabat opus : Hommage à Alain Erlande-Brandebourg, Paris, Ecole nationale des chartes , Réunion des musées nationaux, 2006 (pp. 217-219, reprod. détail tombeau fig. 4 p. 217)
La Sculpture du XVe siècle en Franche-Comté de Jean sans Peur à Marguerite d'Autriche (1404 - 1530), Dole : musée des beaux-arts, 23 juin - 30 septembre 2007, Poligny : Collégiale Saint-Hippolyte et Chapelle de la Congrégation, 23 juin - 26 août 2007 (reprod. p. 17)
Gondoin (Stéphane William), Châteaux forts de la guerre de Cent Ans, Histoire & Collections, 2007 (reprod. p. 10)
Trusted (Marjorie), The making of sculpture : The materials and techniques of European sculpture, Victoria and Albert Museum, 2007 (pp. 106-107, reprod. p. 107 (détail d'un pleurant))
Kupper (Jean-louis) et George (Philippe), Charles le Téméraire. De la violence et du sacré, Editions du Perron, Alleur, 2007 (p. 75, reprod.)
Jugie (Sophie), "La Restauration des tombeaux des ducs de Bourgogne", Bulletin des Musées de Dijon, années 2003-2005, Dijon, 2007, n° 9, p. 71-76 (fig. 1, 2, 6, 8, 10, 11, 12, 15)
Lindquist (Sherry), Agency, Visuality and Society at the Chartreuse de Champmol, MPG Books LTD, 2008 (pp. 6-7, 33, 142, 144, 154, 157-159, fig. 4.12 p. 143, fig. 4.14 p. 146, fig. 4.19 p. 155, fig. 4.20 p. 156, fig. 4.22 p. 160, Pl. IV)
Nash (Susie), Northern Renaissance Art, Oxford University Press, 2008 (p. 192, reprod.)
Gondoin (Stéphane William), Le Crépuscule des châteaux forts, Histoire et Collections, 2009 (reprod. p. 62)
Baron (Françoise), Jugie (Sophie), Lafay (Benoît), Les Tombeaux des Ducs de Bourgogne. Création, destruction, restauration, Somogy Editions d'art, Paris, musée des beaux-arts de Dijon, Dijon, 2009
Jugie (Sophie), L'Oeuvre du mois : "Les tombeaux des ducs de Bourgogne, destruction et restauration", Dijon, musée des beaux-arts, février 2010
Jugie (Sophie), Les tombeaux des ducs de Bourgogne au coeur de leur palais (livret), 2010
Elbern (Stephan), Vogt (Katrin), Wo liegt eigentlich Barbarossa begraben ? - Grabstätten historischer Persönlichkeiten Lexikon, Books on Demand GmbH, 2010 (pp. 208-209, Abb. 37)
Delimata (Joyce) et Joly (Michel), 101 merveilles de Côte-d'Or, Pontarlier, Presses du Belvédère, 2010 (p. 10, reprod. coul. p. 11)
Elbern (Stephan), Vogt (Katrin), Wo liegt eigentlich Barbarossa begraben ? - Grabstätten historischer Persönlichkeiten Lexikon, Books on Demand GmbH, 2010 (pp. 208-209, reprod. coul. 37 p. 296)
Thémiot (Philippe), Les arts visuels au quotidien : rencontre sensible avec l'oeuvre : primaire et collège / CPAV (Bourgogne), Dijon, CRDP de Bourgogne, 2010 (avec cédérom) (n° 9 pp. 120-121, reprod.)
The Road to Van Eyck, Rotterdam : Musée Boymans van Beuningen, 13 octobre 2012 - 10 février 2013 (p. 164, reprod.)
Castetbon (Roger), Autour du décès. La vie d'antan en Béarn et autres lieux, Centre généalogique des Pyrénées-Atlantiques, 2013 (reprod. p. 72)
Recht (Roland), "La Révolution artistique de Claus Sluter", dans "Claus Sluter", Dossier de l'Art, n° 203, 2013, pp. 2-11 (p. 6, détail pleurants pp. 4-5)
Joubert (Fabienne), "Le Tombeau de Philippe le Hardi", in "Claus Sluter", Dossier de l'Art, n° 203, 2013, pp. 48-63
Hérold (Michel) et David (Véronique), Vitrail Ve-XXIe siècle, Editions du Patrimoine, Centre des Monuments Nationaux, 2014 (repr. p. 123 (détail))

Rédacteur

Bardin Dominique

Copyright notice

© Dijon, musée des beaux-arts, © Service des musées de France, 2017

Crédits photographiques

© François Jay - musée des beaux-arts de Dijon

 

Renseignements sur le musée

 

01370009297

Notices :  

1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   11   12   13   14   15   16   17   18   19   20   21   22   23   24   25   26   27   28   29   30   31   32   33   34   35   36   37   38   39   40   41   42   43   44   45   46   47   48   49   50   51   52   53   54   55   56   57   58   59   60   61   62   63   64   65   66   67   68   69   70   71   72   73   74   75   76   77   78   79   80   81   82   83   84   85   86   87   88   89   90   91   92   93   94   95   96   97   98   99   100   101   102   103   104   105   106   107   108   109   110   111   112   113   114   115   116   117   118   119   120   121   122   123   124   125   126   127   128   129   130   131   132   133   134   135   136   137   138   139   140   141   142   143   144   145   146   147   148   149   150   151   152   153   154   155   156   157   158   159   160   161   162   163   164   165   166   167   168   169   170   171   172   173   174   175   176   177   178   179   180   181   182   183   184   185   186   187   188   189   190   191   192   193   194   195   196   197   198   199   200  

Lots de réponses :  

1-200  201-322 


Requête :   ((4e quart 14e siècle) :PERI )
Relations :   Synonymes=1, Spécifiques=5, Génériques=0