Joconde - catalogue - dictionnaires
Joconde
Portail des collections
des musées de France
logo  catalogue - notice complète
  icone imprimer
Réponse n° 13
Domaine

archéologie ; grec ; sculpture

Dénomination

relief ; fragment

Titre

Tête juvénile

Auteur/exécutant

anonyme (auteur)

Ecole

Grèce

Lieu création / utilisation

Grèce (lieu de création) ; Europe, Grèce, Grèce centrale et Eubée, Attique, Athènes (lieu d'utilisation)

Période création/exécution

4e quart 5e siècle av JC

Précision découverte/collecte

Aurait été trouvé dans les fondations d'une maison aux pieds de l'Acropole d'Athènes

Matériaux/techniques

marbre

Description

Marbre pentélique ; La face arrière de la plaque n'est conservée nulle part. Il subsiste, en haut à gauche, un peu du champ, strié de traces parallèles de ciseau. La tête était vue de trois-quarts : les cheveux, au-dessus de la tempe droite, sont moins détaillés, l'oeil droit plus enfoncé que le gauche. Le visage plein, avec les lèvres courtes et charnues, le nez très droit, les yeux assez petits, est encadré de mèches ondulées, qui divergent à partir d'une saillie axiale où on doit sans doute reconnaître le reste d'une natte. Est-ce un visage masculin ou féminin ? On peut hésiter en effet, et penser d'abord à un adolescent, car la parenté est nette avec certaines têtes de jeunes hommes de la frise du Parthénon, dans l'allure et le traitement du visage comme dans les subtiles déformations qu'impose la faible saillie du relief. Mais il s'agit bien d'une fillette, comme la coiffure à raie centrale l'indique à elle seule. La présentation de trois-quarts fait penser plutôt, à une date certainement postérieure à celle de ce fragment, à quelques fillettes de stèles funéraires. Le lieu de trouvaille indiqué laisse à penser ici au reste d'une stèle votive où les dédicants se présentaient en famille, la fillette au milieu de ses parents. C'était, en tout cas, un relief de grande taille. La ressemblance avec les frises du Parthénon ne doit pas dissimuler un adoucissement de certains détails des traits du visage (paupière inférieure, commissures des lèvres), qui place le fragment tout près du tournant du Ve au 4e siècle, peut-être un peu plus tard même. (Notice extraite de l'ouvrage "musée des beaux-arts de Dijon : Donation Granville : les objets", Ville de Dijon, 1976, publié sous la direction de Claude Rolley)

Dimensions

Dimensions Hauteur maximale : 14.2 cm ; Hauteur de la tête : 11 cm

Sujet représenté

figure (tête, fillette)

Lieu de conservation

Dijon ; musée des beaux-arts

Musée de France
au sens de la loi n°2002-5 du 4 janvier

Statut juridique

propriété de la commune ; donation ; Dijon ; musée des beaux-arts

Date acquisition

1969 acquis ; 1976 entrée matérielle

Anciennes appartenances

Collection privée, Granville Pierre et Kathleen

Numéro d'inventaire

DG 76-647 ; 647 (DG 1976)

Bibliographie

Schefold (K.), Meisterwerke griechischer Kunst, Bâle, 1960 (n° 302)
Rolley (Claude) sous la dir. de, musée des beaux-arts de Dijon : Donation Granville : les objets, Ville de Dijon, 1976 (n° 647 pp. 27-28, reprod. p. 27)

Rédacteur

Lhuillier Anne ; Bardin Dominique

Copyright notice

© Dijon, musée des beaux-arts, © Service des musées de France, 2017

Crédits photographiques

© Dijon, musée des beaux-arts

 

Renseignements sur le musée

 

01370025272

Notices :  

1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   11   12   13   14   15   16   17   18   19   20   21   22   23   24   25   26   27   28   29   30   31   32   33   34   35   36   37   38   39   40   41   42   43   44   45   46   47   48   49   50   51   52   53   54   55   56   57   58   59   60   61   62   63   64   65   66   67   68   69   70   71   72   73   74   75   76   77   78   79   80   81   82   83   84   85   86   87   88   89   90   91   92   93   94   95   96   97   98   99   100   101   102   103   104   105   106   107  

Lots de réponses :  


Requête :   ((4e quart 5e siècle av JC) :PERI )
Relations :   Synonymes=1, Spécifiques=5, Génériques=0