Joconde - catalogue - dictionnaires
Joconde
Portail des collections
des musées de France
logo  catalogue - notice complète
  icone imprimer
Réponse n° 549
Domaine

musique - chant - danse ; ethnologie

Dénomination

cornemuse

Appellation

cornemuse à trois voix

Géographie historique

Berry (lieu de création)

Période création/exécution

4e quart 18e siècle

Genèse

oeuvre en rapport

Historique

Le boîtier, par le motif de la souche du bouffoir, peut être rapproché de la cornemuse inscrite sous le n°19 du catalogue :" Les cornemuses de George Sand : autour de Jean Sautivet, fabricant et joueur de musette dans le Berry (1796 - 1867), Montluçon, musée des Musiques populaires, 1996. N° 19, page
57"

Matériaux/techniques

bois fruitier (tourné) ; incrustation (étain) ; peau de chèvre ; coton (imprimé) ; toile (armure) ; cachemire

Description

Cette cornemuse présente une souche, le boîtier, portant le chalumeau et le petit bourdon placés en parallèle. Le grand bourdon, porté sur l'épaule, est muni d'une anche simple. La poche, remplie à l'aide du bouffoir, est en peau de chèvre recouverte d'une "robe" en tissu à motifs cachemire. Le décor d'étain, caractéristique de la seconde moitié du XVIIIe siècle, est présent sur le boîtier, les bourdons et le bouffoir mais pas sur le chalumeau. En fait, celui-ci est sans doute postérieur car il présente une bague de corne, habituelle pour les cornemuses fabriquées au XIXe siècle. Cet instrument est ainsi arrivé jusqu'à nous dans un état incomplet. En effet, outre cet ajout, on peut noter la disparition de la partie centrale du grand bourdon, celui-ci devant présenter trois parties. La souche du bouffoir n'est sans doute pas non plus d'origine ; Tuyaux en bois fruitier

Dimensions

Hautbois : 60,5 ; Petit bourdon : 47,5 ; Grand bourdon en deux parties : 45,5 (côté pavillon), 28 (côté souche) ; Boîtier : 13,5 x 7,5 x 4 ; bouffoir : 13,5 ; poche : 50 x 22

Utilisation/destination

instrument de musique

Précision utilisation/destination

La cornemuse est connue de l'Inde à la façade atlantique. En France, elle est jouée dans les milieux populaires à partir du Moyen Age. Puis, aux XVIIe et XVIIIe siècles, elle est adoptée par l'élite sociale sous la forme de la musette. Cette version de l'instrument est très richement ornée et son sac est rempli grâce à un soufflet et non par un tuyau d'insufflation. Mais, durant cette période, elle est restée en usage dans les milieux populaires et des fabricants, dans les régions, continuent de faire évoluer sa morphologie. La famille des cornemuses présente de nombreuses déclinaisons. Les instruments en usage dans le Centre de la France sont dits " à trois voix " car ils comprennent deux bourdons et un chalumeau (on parle dans cette aire de hautbois). Les deux premiers tuyaux réalisent des notes en continu, alors que le chalumeau, où se placent les doigts, joue la mélodie. Un dernier tuyau, le porte-vent ou bouffoir, permet de remplir la poche. Leurs plus anciens représentants conservés aujourd'hui comportent des motifs gravés rehaussés d'étain. Cette cornemuse est un exemple de ce type de fabrication

Période utilisation/destination

4e quart 18e siècle ; 19e siècle

Sujet représenté

ornement à forme géométrique

Etat de conservation

Moyen ; Incomplète

Lieu de conservation

Bourges ; musée du Berry

Musée de France
au sens de la loi n°2002-5 du 4 janvier 2002

Statut juridique

propriété de la commune ; achat ; Bourges ; musée du Berry

Date acquisition

1968

Anciennes appartenances

Arnoux

Numéro d'inventaire

1968.33.1

Exposition

Les cornemuses de George Sand : autour de Jean Sautivet, fabricant et joueur de musette dans le Berry (1796 - 1867). Exposition présentée du 22 juin au 7 octobre 1996 au Musée des musiques populaires de Montluçon.
L'instrument de musique populaire. Musée National des Arts et Traditions Populaires, Paris, novembre 1980 - avril 1981. N° 179.

Bibliographie

Exposition Monluçon musée musiques populaires 1996 Les cornemuses de George Sand : autour de Jean Sautivet, fabricant et joueur de musette dans le Berry (1796 - 1867), Monluçon, musée des Musiques populaires, 1996. (P 55 : notice et illustration.) ; Exposition Paris MNATP 1980-1981 musée national des arts et traditions populaires, L'instrument de musique populaire. Usages et symboles, Paris : Réunion des musées nationaux, 1980 231 p. : Ill (N° 179.)

Copyright notice

© Bourges, musée du Berry, © Direction des musées de France, 2004

Crédits photographiques

© Philippe Motte "Zoom Studio" - utilisation soumise à autorisation

 

Demande de photographie et/ou de conditions d'utilisation

 

Renseignements sur le musée

 

Contact musée

Site complémentaire

1er site associé
2e site associé

 

02300011506

Notices :  

401   402   403   404   405   406   407   408   409   410   411   412   413   414   415   416   417   418   419   420   421   422   423   424   425   426   427   428   429   430   431   432   433   434   435   436   437   438   439   440   441   442   443   444   445   446   447   448   449   450   451   452   453   454   455   456   457   458   459   460   461   462   463   464   465   466   467   468   469   470   471   472   473   474   475   476   477   478   479   480   481   482   483   484   485   486   487   488   489   490   491   492   493   494   495   496   497   498   499   500   501   502   503   504   505   506   507   508   509   510   511   512   513   514   515   516   517   518   519   520   521   522   523   524   525   526   527   528   529   530   531   532   533   534   535   536   537   538   539   540   541   542   543   544   545   546   547   548   549   550   551   552   553   554   555   556   557   558   559   560   561   562   563   564   565   566   567   568   569   570   571   572   573   574   575   576   577   578   579   580   581   582   583   584   585   586   587   588   589   590   591   592   593   594   595   596   597   598   599   600  

Lots de réponses :  

1-200  201-400  401-600  601-800  801-1000  1001-1200  1201-1324 


Requête :   ((étain) :TECH )
Relations :   Synonymes=1, Spécifiques=5, Génériques=0