Joconde - catalogue - dictionnaires
Joconde
Portail des collections
des musées de France
logo  catalogue - notice complète
  icone imprimer
Réponse n° 3
Domaine

costume - accessoires du costume

Dénomination

brassière de bébé

Auteur/exécutant

anonyme

Lieu création / utilisation

France, Provence-Alpes-Côte d'Azur (lieu d'utilisation)

Géographie historique

Provence ; Pays d'Arles (lieu d'utilisation)

Période création/exécution

3e quart 18e siècle

Millésime création/exécution

1750 entre ; 1760 et

Epoque/style/mouvement

époque Louis XV

Historique

Datation selon le catalogue Façon arlésienne - D'après A. Grill-Mariotte (12/11/2008) : même datation

Matériaux/techniques

fibre végétale, coton, toile, boutis, cousu à la main

Description

Brassière de bébé en toile de coton blanche travaillée au boutis, piquée de fil blanc au point arrière, garnie de mèches de coton blanc. Le devant de ce vêtement, structuré par deux coutures partant depuis les manches et se terminant en pointe, évoque la coupe des corps à baleine. Le travail en boutis forme devant un motif placé de fleur en tige dont les feuilles sont disposées de manière symétrique tandis qu'une bordure se développe autour du col. On retrouve le même décor floral dans les manches mais avec des dimensions plus réduites. Ce genre de brassières date des années 1750-1760

Dimensions

Dimensions hors tout en cm : H. 15, l. 32 EP 4

Inscriptions

numéro

Précision inscriptions

inscription, manuscrite, numéro, sur étiquette souple cousue, écrite au feutre rouge : 10286

Utilisation/destination

vêtement d'enfant

Précision utilisation/destination

les brassières de nouveau-nés en piqué de coton ou en boutis étaient enfilées, selon la saison, par-dessus une chemise souple et une seconde brassière de laine ou de flanelle. (La brassière) est portée glissée sous une lange en boutis, comme on le voit sur la toile de Raspal, Madame Privat et ses filles. Objet émouvant et rare (pourquoi a-t-il été conservé quand disparaissent si vite la plupart des éléments de layette?), cette brassière est un vêtement de protection et une parure de prix, c'est aussi un moyen de contention et de dressage du corps inachevé, encore malléable et quasi-animal, des tout-petits. Sa blancheur est néanmoins caractéristique d'une nouvelle vision, en milieu favorisé, de l'enfance comme moment d'innocence. La technique de piquage qui y est employée est aujourd'hui considérée comme typiquement provençale et est devenue une activité de loisir

Etat de conservation

En 2010 : Bon état ; Complet

Lieu de conservation

Arles ; museon Arlaten

Musée de France
au sens de la loi n°2002-5 du 4 janvier 2002

Statut juridique

propriété du département ; mode d'acquisition inconnu ; Bouches-du-Rhône ; museon Arlaten

Date acquisition

2003

Numéro d'inventaire

2003.0.3164 ; 10286 (Ancien n° inventaire)

Bibliographie

Façon Arlésienne : étoffes et costumes au 18e ; SERENA-ALLIER Dominique, ROUQUETTE-MATHE Estelle, TETART-VITTU Françoise, GRAIMAUD Isabelle, FUMEY Laurence, PASCAL Magali, NOUGAREDE Martien, GORGUET BALLESTEROS Pascale, PICARD-CAJAN Pascale. - Marseille : Conseil général des Bouches-du-Rhône, 1998. - 171 p : ill. ; 23 x 23 cm. - ISBN 2-9111110502. (Notice n°168 p. 154 et ill. p. 141.)
D habits et nous : vêtir nos identités ; LETHUILLIER Jean-Pierre (dir). - Rennes : Edit. Presses Universitaires de Rennes, 2007. - 223 p : ill. couleur ; 29 x 23 cm. - ISBN 978-2-7535-0386-1. (p. 139.)08

Rédacteur

DINH Catherine dite Cathye

Copyright notice

© Arles, museon Arlaten, © Service des musées de France, 2010

Crédits photographiques

© MABY - utilisation soumise à autorisation

 

Demande de photographie et/ou de conditions d'utilisation

 

Renseignements sur le musée

 

Contact musée

Site complémentaire

Site du musée

 

09020035386

Notices :  

1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   11   12   13   14   15  

Lots de réponses :  


Requête :   ((boutis) :TECH )
Relations :   Synonymes=1, Spécifiques=5, Génériques=0