Joconde - catalogue - dictionnaires
Joconde
Portail des collections
des musées de France
logo  catalogue - notice complète
  icone imprimer
Réponse n° 592
Domaine

peinture

Dénomination

tableau

Titre

Vierge à l'Enfant

Auteur/exécutant

PIERO DI PUCCIO (peintre)

Précision auteur/exécutant

DI PUCCIO : Italie, 14e siècle ; actif de 1355 à 1400 ; nationalité : Italienne

Ecole

Italie, Ombrie

Lieu création / utilisation

Orvieto (lieu de création)

Période création/exécution

14e siècle

Historique

L'attribution à P. Puccio par Federico Zeri est fondée sur l'analyse de la typologie des physionomies, avec un large choix qui se retrouve de manière similaire dans les fresques du Camposanto de Pise ; il faudrait comparer la tête du Christ rédempteur avec celle qui figure au sommet de sa description de l'Univers. Il serait un peu hasardeux de situer ce volet dans la période pisane de l'artiste : il est certain que la caractérisation graphique fait invariablement penser à un moment plus avancé, pas très éloignée de la fresque de Saint Augustin à Pérouse (1398), attribuée autrefois à Cola Petruccioli et rendue à Piero Puccio par Boskovits. Le schéma principal est encore emprunté à Simone Martini (polyptyque alors à Orvieto et aujourd'hui à Boston) avec le même geste affectif de l'Enfant qui caresse le menton de la Vierge. Nous sommes bien loin des reprises académiques des poncifs martiniens si typiques des siennois du Trecento tardif : y circule une sève un peu rude mais vive et cordiale. Il faut également noter la partie décorative du panneau avec un motif particulier de bande qui se déroule autour du motif central et en relève l'aspect par sa technique. La frise est en effet conduite avec un unique poinçon impliquant un motif en négatif c'est-à-dire constituant le fonds même de l'ornement et non uniquement le contour du dessin. Elle traduit ainsi un rendu proche des mosaïques, technique que connaît bien Piero di Puccio. Zeri, dans son article de 1976, déplore de ne pas pouvoir rapprocher ce volet de son pendant, les dimensions n'étant malheureusement pas mentionnées. La qualité intrinsèque de l'oeuvre, seul exemplaire connu de peinture sur bois de l'artiste avait conduit Michel Laclotte à qualifier ce tableau de " rarissime " (courrier adressé à M. Pinette, conservateur du musée Rolin, le 8 avril 1987). ; Piero di Puccio exerça la plus grande partie de sa carrière à Orvieto où il est mentionné en 1364 comme assistant Ugolino di Prete Ilario (1364-78) pour la décoration de la Cappella del Corporale au Dôme. Entre 1364 et 1388, Piero reçoit des commandes variées pour cette même cathédrale d'Orvieto, fresques, panneaux et décor de la façade avec mosaïques ; aucun élément n'a survécu. Entre 1389 et 1391, il se trouve à Pise, Oeuvrant aux scènes du Livre de la Genèse au Camposanto. Ces fresques, sur lesquelles s'est bâtie sa notoriété et se sont basées les différentes attributions des historiens de l'art, combinent des figures monumentales à une veine naturaliste. Les nombreux nus sont parfaitement observés dans l'Histoire d'Adam et Eve et positionnés dans un espace densément peuplé. L'Histoire de Noé est caractéristique par la multiplicité des détails et l'articulation géométrique très élaborée de la composition. Son style complètement mûr témoigne d'innovations de précurseur dans la mise en page des scènes, alliant des " hors champ " tout à fait inédits à des observations minutieuses de la nature et de l'homme, insolites au XIVe siècle. Sa conception monumentale de la figure humaine qu'il veut massive et pleine dans les nus, dérive sans doute du Maître du triomphe de la Mort et d'Antonio Veneziano. Ce style figuratif influença à son tour Cola Petruccioli. Revenu à Orvieto en 1399, Piero travaille au Dôme (fresque datée de 1399, Saint Antoine abbé et saint Jacques) et à l'église S. Giovenale (la Vierge et l'Enfant entre saint Sébastien et saint Antoine abbé, 1399). Avec Cola Petruccioli et son maître Ugolino, il est l'un des meilleurs représentants de l'école d'Orvieto au Trecento.

Matériaux/techniques

peinture à l'huile, or, bois

Description

Huile et dorure sur bois

Dimensions

Hauteur en cm 53.5 ; Largeur en cm 23.5 ; Epaisseur en cm

Sujet représenté

figure biblique (Vierge à l'Enfant, Vierge, Enfant Jésus) ; figure biblique (Christ, Salvator Mundi)

Précision sujet représenté

Ce volet de diptyque de dévotion est illustré par la Vierge à l'Enfant dans les deux tiers inférieurs du tableau et par le visage du Rédempteur dans un médaillon, dans le tiers supérieur de l'écoinçon

Lieu de conservation

Autun ; musée Rolin

Statut juridique

propriété de la commune ; donation sous réserve d'usufruit ; Autun ; musée Rolin

Date acquisition

2014

Anciennes appartenances

Collection privée, MORATILLA Eduardo, 1958, Paris, (Ancienne collection de l'antiquaire parisien Eduardo Moratilla) ; Collection privée, Paris, (Ancienne collection de Amédée Hus ) ; Collection privée, Paris, (Collection Hus-Lafleur)

Numéro d'inventaire

2014.4.1

Bibliographie

Longhi (Roberto de), "Tracciato Orvietano", Paragone, 1962, n° 149
Miklos Boskovits, Pittura umbra e marchigiana fra Medioevo e Rinascimento : studi nella Galleria Nazionale di Perugia, Edam, 1973 (p. 41, note 120)
Federico Zeri, Diari di lavoro 2, Turin, 1976 (p. 18-19, ill. 12)

Copyright notice

© Autun, musée Rolin, © Service des musées de France, 2016

Crédits photographiques

© B.M.C.

 

Renseignements sur le musée

 

01610012048

Notices :  

401   402   403   404   405   406   407   408   409   410   411   412   413   414   415   416   417   418   419   420   421   422   423   424   425   426   427   428   429   430   431   432   433   434   435   436   437   438   439   440   441   442   443   444   445   446   447   448   449   450   451   452   453   454   455   456   457   458   459   460   461   462   463   464   465   466   467   468   469   470   471   472   473   474   475   476   477   478   479   480   481   482   483   484   485   486   487   488   489   490   491   492   493   494   495   496   497   498   499   500   501   502   503   504   505   506   507   508   509   510   511   512   513   514   515   516   517   518   519   520   521   522   523   524   525   526   527   528   529   530   531   532   533   534   535   536   537   538   539   540   541   542   543   544   545   546   547   548   549   550   551   552   553   554   555   556   557   558   559   560   561   562   563   564   565   566   567   568   569   570   571   572   573   574   575   576   577   578   579   580   581   582   583   584   585   586   587   588   589   590   591   592   593   594   595   596   597   598   599   600  

Lots de réponses :  

1-200  201-400  401-600  601-800  801-1000  1001-1200  1201-1400  1401-1600  1601-1800  1801-2000  2001-2200  2201-2400  2401-2600  2601-2800  2801-3000  3001-3200  3201-3353 


Requête :   ((or) :TECH )
Relations :   Synonymes=1, Spécifiques=5, Génériques=0