Joconde - catalogue - dictionnaires
Joconde
Portail des collections
des musées de France
logo  catalogue - notice complète
  icone imprimer
Réponse n° 5
Domaine

estampe ; mémoire de l'esclavage

Titre

Paul et Virginie

Auteur/exécutant

DESCOURTIS Charles Melchior (graveur) ; SCHALL Jean-Frédéric (peintre)

Précision auteur/exécutant

DESCOURTIS : Paris, 1753 ; Paris, 1820 ; nationalité : Française
SCHALL : Strasbourg, 1752 ; Paris, 1825

Lieu création / utilisation

France (lieu de création)

Période création/exécution

4e quart 18e siècle

Millésime création/exécution

1795

Genèse

oeuvre en rapport

Historique

voir aussi : Paul et Virginie (1990.44.5) , Paul et Virginie (1990.44.6) , Paul et Virginie (1990.44.2) Ensemble, Paul et Virginie : grâce de l'esclave (1990.44.1) Ensemble

Matériaux/techniques

procédé au repérage, aquatinte, eau-forte, papier

Description

Entre l'édition du roman Paul et Virginie de 1789 et 1806, Schall a peint deux séries d'illustrations. Celle-ci, gravée par Charles Melchior Descourtis, est composée de six scènes : la grâce de l'esclave ; Paul et Virginie retrouvés par Domingue ; la visite de M. de La Bourdonnais ; les adieux et le départ de Virginie ; la mort de Virginie et la prière.

Dimensions

Hauteur en cm 36.6 ; Largeur en cm 42.1

Inscriptions

signature ; texte

Précision inscriptions

signature, b. g. : Schall Pinx. ; signature, b. d. : Descourtis Sculp. ; texte, b. : Un jour, au lever du soleil, Domingue les avertit qu'un Mr a cheval s'avançoit vers l'habitation. C'etoit Mr de la Bourdonnais. il arriva dans l'instant où toute la famille étoit à table. le gouverneur témoigna quelque étonnement de la pauvreté de cette demeure. ensuite, il s'entretint avec Md de la Tour. (vous avés, ajouta-t-il, Md une tante de qualité et fort riche à Paris, qui vous réserve sa forturne, et vous attend auprès d'elle) Md de la Tour lui répondit, que sa santé altérée ne lui permettoit pas d'entreprendre un si long voyage (au moins, reprit-il, pour Melle votre fille, si jeune et si aimable, vous ne sauriez sans injustice, la priver d'une si grande succession. je ne vous cache pas que votre tante à employé ...autorité pour la faire venir auprès d'elle) après un long entretien, il posa sur la table un gros sac de piastres (voilà, ajouta-il, ce qui est destiné aux préparatifs de voyage de Melle votre fille, de la part de votre tante) Mr de la Bourdonnais invité par Md de la Tour s'assit a table et déjeuna. il fut charmé de l'union de ces deux familles charmantes (il n'y a, dit-il, ici que des meubles de bois ; mais on y trouve des visages sereins et des coeurs d'or.) Paul charmé de la popularité du gouverneur, lui-dit : (je désire être votre ami, car vous êtes un honnête homme.) Mr de la Bourdonnais reçut avec plaisir cette marque de cordialité insulaire. il embrassa Paul, et l'assura qu'il pouvoit compter sur son amitié

Sujet représenté

scène (La Bourdonnais Bertrand François Mahé de, île Maurice, cycle narratif, visite, mère, Virginie, Paul, Marguerite, table, chien, Domingue, cheval, arbre, maison)

Précision sujet représenté

Le troisième épisode représente la visite de Mahé de La Bourdonnais. La scène se passe de nouveau à l'extérieur devant une chaumière. Le gouverneur, vient annoncer aux deux familles le prochain départ de Virginie pour aller rejoindre sa tante à Paris. Selon, T.-N. Tchakaloff, cette image évoque " la vision d'une félicité permanente soudain troublée par l'apparition de la société représentée par le gouverneur. A ce modèle du bonheur champêtre où l'homme vit en harmonie avec la nature originelle, s'oppose donc la vie sociale. " Schall, rousseauiste convaincu, partage les mêmes convictions sur la nature que Bernardin de Saint-Pierre. Dans le roman Paul et Virginie, c'est à l'arrivée du gouverneur donc de la société que le roman bascule dans une suite de malheurs qui s'achève sur le décès des protagonistes. Schall illustre à sa manière cette opposition de la nature et d'une société pervertie en représentant notamment sur la table le sac de piastres à côté des fruits naturels récoltés sur la propriété. De plus, c'est la première fois qu'on voit Paul et Virginie séparés, l'un cherchant un réconfort avec le gouverneur, l'autre avec sa mère. Là encore, la nature est en harmonie avec les sentiments des personnages. Le groupe féminin, constitué par les deux mères et Virginie, s'inscrit dans une composition triangulaire et présente la même unité d'ensemble que les branches de l'arbre sous lequel elles sont abritées.

Etat de conservation

Moyen ; Complet

Source sujet représenté

roman ; Bernardin de Saint-Pierre Jacques-Henri : Paul et Virginie

Lieu de conservation

Saint-Gilles-les-Hauts ; musée historique de Villèle

Musée de France
au sens de la loi n°2002-5 du 4 janvier 2002

Statut juridique

propriété du département ; achat ; Conseil général de La Réunion ; musée historique de Villèle

Date acquisition

1990

Anciennes appartenances

L. Loeb Larocque

Numéro d'inventaire

1990.44.3 ; 90 MH 44.3 (Ancien numéro d'inventaire)

Exposition

Musée Léon Dierx, Saint-Denis, 1995 (du 15 mai au 5 octobre 2014, Musée Léon Dierx, Réunion.)

Bibliographie

Souvenirs de "Paul & Virginie" : un paysage aux valeurs morales / [sous la direction de] TNC. Tchakaloff & François Cheval . - Saint-Louis : Maison française du meuble créole ; Saint-Denis : Musée Léon Dierx, 1995. - 1 vol. (269 p.) : ill. en noir et en coul., couv. ill. en coul. ; 26 cm. - Textes en français et résumés en anglais. - Index. - ISBN 2-909945-03-0. (p.114 à 116)

Rédacteur

Laetitia Espanol

Copyright notice

© Saint-Gilles-les-Hauts, musée historique de Villèle, © Service des musées de France, 2017

Crédits photographiques

© musée historique de Villèle, J-P Woaye-Hune

 

Renseignements sur le musée

 

10700003762

Notices :  

1   2   3   4   5   6  

Lots de réponses :  


Requête :   ((procédé au repérage) :TECH )
Relations :   Synonymes=1, Spécifiques=5, Génériques=0