Joconde - catalogue - dictionnaires
Joconde
Portail des collections
des musées de France
logo  catalogue - notice complète
  icone imprimer
Réponse n° 61
Domaine

médiéval ; sculpture ; architecture

Dénomination

poteau cornier

Titre

Saint Donatien et Saint Rogatien

Lieu création / utilisation

France, Pays-de-la-Loire, Loire-Atlantique, Nantes (lieu d'exécution, lieu d'utilisation)

Précision lieu création/utilisation

rue de la Poissonnerie

Période création/exécution

4e quart 15e siècle ; 1er quart 16e siècle

Genèse

objet en rapport

Historique

Ce poteau-cornier, en bois polychrome, est daté de l'extrême fin du 15ème siècle ou du tout début du 16ème siècle
voir aussi : estampe (56.3014) Reproduction, estampe (56.3014) Reproduction, poteau cornier (849.13.1) iconographie semblable, poteau cornier (849.13.2) iconographie semblable, Saint Donatien et Saint Rogatien (570.2809) iconographie semblable, Saint Donatien et Saint Rogatien (570.2809) iconographie semblable

Découverte/collecte/récolte

France ; Pays-de-la-Loire ; Loire-Atlantique ; Nantes ; (Rue de la Poissonnerie, lieu de découverte) ; (1857, date de découverte)

Matériaux/techniques

bois (taillé, peint)

Dimensions

Hauteur en cm 312 ; Largeur en cm 51 ; Profondeur en cm 52 ; Largeur de la base en cm 38.5 ; Profondeur de la base en cm 36 ; Poids en kg 380 ( poids approximatif )

Utilisation/destination

décor d'architecture ; charpenterie

Précision utilisation/destination

Ce poteau-cornier ornait le premier étage d'une maison en pans de bois située à l'angle de la rue de la Poissonnerie et de la place Sainte-Croix (Nantes)

Sujet représenté

groupe de figures (saint Donatien, saint Rogatien, portant : palme, martyre, glaive, saint Saturnin, bénédiction : boeuf) ; représentation d'objet (armoiries : Nantes, Bretagne)

Précision sujet représenté

Sur la face droite de l'oeuvre, Saint Donatien et Saint Rogatien, aussi appelés les Enfants Nantais, deux jeunes chrétiens nantais qui subirent le martyre en 289 de notre ère. Ils sont ici représentés portant la palme du martyre dans la main gauche, le cou transpercé d'un glaive En effet ils furent d'abord condamnés au supplice du chevalet avant d'avoir la tête tranchée. Sur la face gauche, on aperçoit Saint Saturnin, premier évêque de Toulouse, bénissant un taureau ou un boeuf. Ce bovidé rappelle lui aussi le supplice que subit le saint au 2ème siècle après J.-C., puisque ce dernier fut attaché par les pieds à un taureau fou qui le traîna jusqu'au bas du Capitole. En outre, ce poteau-cornier marquait l'angle de la paroisse Saint-Saturnin, aujourd'hui disparue (à l'emplacement de la place Sainte-Croix). En cul de lampe, on peut voir un écu aux armes de la ville de Nantes (galiote et hermines) ainsi que les armes de Bretagne

Etat de conservation

En 2012 : Etat moyen

Lieu de conservation

Nantes ; musée départemental Dobrée

Musée de France
au sens de la loi n°2002-5 du 4 janvier 2002

Statut juridique

propriété du département ; don ; Loire-Atlantique ; musée départemental Dobrée

Date acquisition

1857

Anciennes appartenances

Cheguillaume M

Numéro d'inventaire

857.24.1

Commentaires

Les maisons de bois, à Nantes, avaient deux ou trois étages qui avançaient sur la rue par des saillies successives. Les sculptures qui ornaient leur façade, figures grotesques ou allégoriques, anges, monstres et saints (comme nous pouvons le voir ici), étaient taillées dans les poutres qui formaient la structure même de la maison. D'après les fragments recueillis au Musée, on peut penser que les maisons de bois nantaises ne paraissent pas antérieures à la fin du XVème siècle, la plupart datant du début du XVIème siècle. Fiche papier inventaire de Dominique Costa : prov. : Nantes, maison dite des Enfants Nantais, rue Haute Grande Rue - don : Polo, la Laurencie, 1857 Fiche papier D. Vingtain IX 1990

Exposition

Bois sculptés, Nantes, 1964 (N° 91)

Bibliographie

Musée départemental d'archéologie. Parenteau F. (p. 92, N° 195)
La Bretagne artistique, pittoresque et littéraire (Tome II, 1881, pp 49-51)
BNLI, 1859-1861 (p.32)
cat 1903 (p. 367, N° 41)
cat 1964 (bois sculptés) (p. 28, N° 91)
A médiéval de France Collections du musée Thomas Dobrée de Nantes Fribourg, Suisse, 1972 (p. 27, n° 54)
"Iconographie de Nantes" (Collection du musée Th. Dobrée). C. Cosneau, conservateur adjoint. Paris, 1978. (p. 45, pl. 82)
Histoire de Nantes, Guépin, 1839 (2ème édition, p. 156)
Maisons en pans de bois de Bretagne, Leloup, 2001 (p.47 et 49)
les façades sculptées des maisons en pans de bois à Nantes à la fin du Moyen Âge, à travers les exemples de deux poteaux-corniers conservés au musée Thomas Dobrée. Université de Nantes. U.F.R d'Histoire, Histoire des Arts et Archéologie, Nantes, 2002-2003
Pacor Elodie, "L'architecture civile à Nantes à la fin du Moyen Age" ; mémoire de Master 2 d'Histoire de l'Art et Architecture médiévale, Université F. Rabelais de Tours, 2004-2005 (Annexes, pp. 77-78, fig. 76 et 77)
Tingle Elizabeth C., Authority and society in Nantes during the french wars of religion, 1559 - 1598, 2006 (page de couverture ) trt

Rédacteur

Pacor Elodie

Copyright notice

© Nantes, musée départemental Dobrée, © service des musées de France, 2012

Crédits photographiques

© musée Dobrée

 

demande de photographie et/ou de conditions d'utilisation

 

Renseignements sur le musée

 

Contact musée

 

07450024801

Notices :  

1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   11   12   13   14   15   16   17   18   19   20   21   22   23   24   25   26   27   28   29   30   31   32   33   34   35   36   37   38   39   40   41   42   43   44   45   46   47   48   49   50   51   52   53   54   55   56   57   58   59   60   61   62   63   64   65   66   67   68   69   70   71   72   73   74   75   76   77   78   79  

Lots de réponses :  


Requête :   ((charpenterie) :UTIL )
Relations :   Synonymes=1, Spécifiques=5, Génériques=0