Joconde - catalogue - dictionnaires
Joconde
Portail des collections
des musées de France
logo  catalogue - notice complète
  icone imprimer
Réponse n° 51
Domaine

mobilier

Dénomination

fauteuil

Appellation

fauteuil cabriolet à coiffer ; fauteuil cabriolet

Lieu création / utilisation

France (lieu de création) ; Etats-Unis, New-York (lieu d'utilisation)

Période création/exécution

3e quart 18e siècle

Millésime création/exécution

1750 entre ; 1760 et

Matériaux/techniques

hêtre, cuir, bronze, cannage, mouluré, taillé

Description

hêtre naturel sculpté et mouluré, cannage, manchettes de cuir clouté ; Fauteuil à coiffer avec dossier et siège en forme de coeur, manchettes sculptées de fleurettes, ceinture mouvementée, pieds cambrés. ; L'assise et le dossier de ce siège sont garnis d'un matériau exotique, la canne. Il s'agit de l'écorce du rotang, plante qui pousse dans les zones tropicales d'Orient, dépecée en petites bandes de différentes largeurs. Ces bandes sont passées dans les trous prévus sur le bâti du siège et s'entrecroisent pour former un fin treillis. Les Hollandais découvrirent cette technique en Indonésie au XVIIe et importèrent ce type de sièges. Après la guerre menée par Louis XIV contre la Hollande, l'usage de la canne va s'imposer chez les menuisiers parisiens. Plus élégante que la paille ou le jonc réservés aux sièges communs, la canne permettait d'obtenir des garnitures de sièges à la fois solides et légères, à un coût bien moindre que les garnitures de tissus ou de cuir. Par sa fraîcheur et sa légèreté, ce type de siège était particulièrement adapté aux climats tropicaux tels que celui des Indes orientales. En Europe, il va trouver de nouveaux usages dans le mobilier de la salle à manger et de la garde-robe (qui préfigure la salle de bain). Résistant à l'eau et aux tâches, son emploi fut particulièrement apprécié pour les sièges de toilette car son entretien était plus facile que celui des étoffes et des cuirs (seules les manchettes des accotoirs sont garnies de cuir pour des raisons de confort). Le fauteuil de toilette, utilisé principalement pour la coiffure, est caractérisé par son échancrure ménagée au haut du dossier qui rendait la mise en place des perruques plus aisée. Cette dépression du dossier est très habilement cachée sous la forme d'un coeur que l'on retrouve aussi sur l'assise. D'une contrainte d'utilisation, le menuisier a su tirer un motif original. (D'après Stuff of Dreams, 2002-2003 )

Dimensions

H. cm 84 ; l. cm 60 ; Prof. cm 50 ; H. cm siège : 41.5

Utilisation/destination

coiffure

Sujet représenté

ornementation (coeur, fleurette)

Lieu de conservation

Paris ; musée des Arts décoratifs

Musée de France
au sens de la loi n°2002-5 du 4 janvier 2002

Statut juridique

propriété de l'Etat ; don ; musée des Arts décoratifs

Date acquisition

1972

Anciennes appartenances

Carlhian ; Victoria Frederick P.

Numéro d'inventaire

43441

Exposition

Le siège français du Moyen-Age à nos jours/Paris : Musée des Arts Décoratifs. Juin 1947-juillet 1947 (n° 99)
Ils donnent : 10 ans de donations / Paris : Musée des Arts Décoratifs, 20 mars 1979-13 juillet 1979
Matières de Rêves. Stuff of Dreams from the Paris musée des Arts décoratifs/Portland (Oregon) : Portland Art Museum, 2 février-28 avril 2002 ; Hartford (Connecticut), Wadsworth Atheneum Museum of Art, 1er juin-11 août 2002 ; Birmingham (Alabama), Birmingham Museum of Art, 22 septembre 2002-5 janvier 2003.

Bibliographie

Les qualités d'un fauteuil Louis XV/ Anonyme, in Connaissance des arts, n° 34, décembre 1954, pp.92-97 (repr.p. 96)
Les sièges de qualité rare qu'avait jalousement gardés un grand connaisseur : André Carlhian/S. E., in Connaissance des arts, n° 201, novembre 1968, pp 84-89 (repr. p. 87)
The Master Chair-Maker's Art : France 1710-1800/ New-York : Frederick P. Victoria and Son, Inc., 1984 (n° 15 cité et repr.)
Le mobilier français: Régence Louis XV/ Wiegandt, Claude-Paule. Paris: éd. Massin, 1994. 93 pp.: ill. ISBN 2-7072-0254-1 (p. 63 et repr.)
Stuff of Dreams, from the Paris Musée des Arts Décoratifs/Nouvel-Kammerer, Odile; Hunter-Stiebel, Penelope et al. Portland : Portland Art Museum, 2002. (p. 50-51, ill. en coul.)
Chefs-d'oeuvre du MAD 2006

Copyright notice

© Paris, musée des Arts décoratifs, © Direction des musées de France, 2006

Crédits photographiques

© Les Arts Décoratifs ; Tous droits réservés

 

Demande de photographie et/ou de conditions d'utilisation

 

Renseignements sur le musée

 

Contact musée

Site complémentaire

Base du musée des Arts décoratifs

 

50210002852

Notices :  

1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   11   12   13   14   15   16   17   18   19   20   21   22   23   24   25   26   27   28   29   30   31   32   33   34   35   36   37   38   39   40   41   42   43   44   45   46   47   48   49   50   51   52   53   54   55   56   57   58   59   60   61   62   63   64   65   66   67   68   69   70   71   72   73   74   75   76   77   78   79   80   81   82   83   84   85   86   87   88   89   90   91   92   93   94   95   96   97   98   99   100   101   102   103   104   105   106   107   108   109   110   111   112   113   114   115   116   117   118   119   120   121   122   123   124   125   126   127   128   129   130   131   132   133   134   135   136   137   138   139   140   141   142   143   144   145   146   147   148   149   150   151   152   153   154   155   156   157   158   159   160   161   162   163   164   165   166   167   168   169   170   171   172   173   174   175   176   177   178   179   180   181   182   183   184   185   186   187   188   189   190   191   192   193   194   195   196   197   198  

Lots de réponses :  


Requête :   ((coiffure) :UTIL )
Relations :   Synonymes=1, Spécifiques=5, Génériques=0